Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2024 7 12 /05 /mai /2024 19:22
"Palavas-Les-Flots : Pourquoi aller ailleurs ?

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Livre d'or
26 février 2024 1 26 /02 /février /2024 11:00

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Livre d'or
21 février 2024 3 21 /02 /février /2024 10:38
La photo du jour

"On continue de l'appeler Tidiane mais pour ses amis et les personnes qui le respectent, c'est désormais "El Nueve"...

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Livre d'or
21 février 2024 3 21 /02 /février /2024 10:37

Les cent ans de Palavas les Flots, station balnéaire.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Livre d'or
27 décembre 2023 3 27 /12 /décembre /2023 18:21
La photo du jour

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Livre d'or
10 décembre 2023 7 10 /12 /décembre /2023 19:07
La photo du jour

"Encre un soir, encore une heure

Encore une larme de bonheur...

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Livre d'or
10 décembre 2023 7 10 /12 /décembre /2023 19:05

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Livre d'or
10 décembre 2023 7 10 /12 /décembre /2023 19:04

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Livre d'or
28 octobre 2023 6 28 /10 /octobre /2023 20:59

"Pour info, sur  le réseau pro Linkedin -  il y a quelques jours -, on lisait la notification suivante - : "Fête 10 ans chez Memoria Viva. Félicitez Regis Iglesias pour son anniversaire professionnel. »

Champagne.

 

Et l’occasion - qui fait le larron - de pousser la chansonnette :

 

« J’ai dix ans

Je sais qu’ c'est pas vrai mais j'ai dix ans

Laissez-moi rêver que j'ai dix ans

Ça fait bientôt trente-huit ans que j'ai dix ans

Ça paraît bizarre mais si tu m'crois pas, hé

Tar' ta gueule à la récré…"

Flash-back :

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Livre d'or
27 octobre 2023 5 27 /10 /octobre /2023 13:52

"Débriefing du Marathon de Bilbao (pour les sportifs de haut niveau) :

 

8 h du matin : Repérage du parcours, très cabossé, très difficile, pas un plat à l’horizon.

Perso, ça m’arrange. C’est quand ça devient dur qu’on voit les hommes.

Que le meilleur gagne.

 

9 h : Brain-storming des forces en présence :

 

Le Kényan Kemboi s’annonce redoutable. Aschenik, l’Ethiopien ?

A surveiller de très près.

Garcia-Ramon aussi est à prendre au sérieux.

Mais Bekele sera l’homme à battre.

 

Son point fort : une vitesse moyenne très élevé malgré un petit gabarit.

Son point faible ? Un piètre sprinteur.

 

La stratégie est simple : Suivre Bekele jusqu’au dernier kilomètre avant de le déposer sur la ligne d’arrivée.

Imparable.

 

10 h - 11 h 59 : Stretching, étirements, gainages, assouplissement des muscles, bain glacé …

Quand on veut gagner un marathon, il faut s’en donner les moyens.

 

Midi : Apéro

Sangria, Sangria, Sangria (quand on est à l’étranger, il est important de respecter les coutumes locales)

 

Ricard, Ricard, Ricard (il est aussi fondamental de ne pas renier les valeurs du pays que l’on représente)

 

15 h : Paella Royale accompagnée d’un petit rosé du coin, sucré mais pas trop.

 

16 h : Irish coffee (tournée du patron)

Tu m’étonnes.

 

16 h 30 : Champagne (tournée générale)

« Salud !!! !

 

17 h : Repos du sportif.

 

17 h 30 : Un texto de Mamie : « Il est l’or, l’or de se réveiller, il est …

C’est parti.

 

18 h 30 : Stade de San-Mames.

Sur la place, un concert Rock. Le chanteur envoie du lourd « Nothing else Matters », « Stairway to Heaven », « Thunderstruck »« The final Countdown »  avant d’enchaîner dans la foulée avec  « I love Rock and Roll ».

Oh putain !

 

18 h 50 : Sur la ligne de départ, j’annonce à mes voisins que je suis là pour gagner. Le tout en allumant une cigarette devant leurs regards interloqués. Je précise :

« C’est la dernière, je remporte le marathon puis j’arrête de fumer. »

 

 

18 h 59 : Ligne de départ, après m’être faufilé comme un voleur, je me retrouve sur les semelles de Bekele.

Le speaker annonce : « CINCO, QUATRO, TRES, DOS, UNO …

 

« VAMOS !!! !

 

19 h : Un feu d’artifice explose dans une ambiance survoltée tandis que le groupe de Rock hurle « Highway to Hell ». Les flammes tournent autour du stade.

Le feu complet.

 

Bekele ? Si je peux me permettre l’expression, je suis collé à ses « basques »…

 

19 h 1 : Le bras de fer commence. On est au coude à coude avec Bekele.

Pare-choc contre pare-choc comme disait Papi.

 

Les spectateurs de Bilbao (un public de connaisseurs) ne s’y trompent pas. Ils voient qu’ils ont affaire à un champion et que je ne suis pas là pour faire du tourisme.

Leurs cris redoublent : « Venga Animo ! » « Venga Animo ! »

 

 

19 h 2 : Les coureurs ne sont pas dupes non plus. Ils sentent que la course va être un mano à mano entre Bekele et moi et ils en rajoutent une couche : « Vaya, Vaya !

 

19 h 3 : Première attaque de Bekele, je suis décroché irrémédiablement.

La défaillance.

 

19 h 4 : Plan B.

 

19 h 28 : En trottinant, une comptine du petit me revient en mémoire :

« A. B. C. D. E.  F …

 

19 h 45 : Le drame.

Je me retrouve scotché à la route.

Sûrement un coup de Bekele qui a du glisser - en cachette - de la colle sous mes pompes.

De la super glue 3.

 

19 h 55 : Place du Musée Guggenheim, sur la pancarte d’un bistrot, on lit :

« Un Mojito commandé, un Mojito offert. »

Ravitaillement.

 

20 h 37 : Je repars au combat.

 

21 h 20 : Une rumeur court dans le groupetto, Bekele a remporté la course.

 

21 h 21 : Pause-cigarette.

 

21 h 22  - 22 h 29 : Une longue agonie.

 

22 h 30 : « Je vais me mettre au Golf, il parait que c’est sympa. »

 

22 h 45 : « Le Scrabble. Un club de Scrabble, c’est ça qu’il me faut. »

 

23 h 04 : Je franchis la ligne d’arrivée dans l’indifférence générale.

Comme un clébard qui a faim et qu’on a laissé sous la pluie.

En rampant.

 

Ni une, ni deux,  je file vers le podium, beau joueur, pour féliciter le vainqueur.

 

Un bénévole m’annonce que Bekele est parti avec la coupe et qu’il est déjà dans l’avion…

N’en jetez plus. »

 

Moralité : « Rien ne sert de partir à point, il faut courir plus vite. »

 

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Livre d'or

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin