Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2022 6 01 /10 /octobre /2022 12:58
"L'Almanach de Matka : Le 1er Octobre

"Aujourd'hui, nous sommes le 1er octobre et nous fêtons les "Thérèse" qui sont - en général - des femmes de caractère qui n'ont pas peur de dire ce qu'elles ont sur le coeur.

 

Le dicton du jour : "Si octobre s'emplit de vents, du froid tu pâtiras longtemps ...

 

"Le Père Noël est une ordure" revient en mémoire :

 

"Mais je vous en pris, Thérèse n'est pas moche, elle n'a pas un physique facile, c'est différent…"

 

Mieux : "Oh Thérèse, une serpillère ! C'est formidable, écoutez, fallait pas."

"Mais non Pierre, c'est un gilet."

 

Pire : "Pierre, y a un monsieur très mal poli qu'a téléphoné, il voulait enc... Thérèse !"

"Oui mais c'est un ami..."

"Ah bah ça va alors !… »

 

La réclame du jour : « Donnez donc à vos petits Vermifuge Lune.

 

Souvenirs du grenier : Il faut se lever le matin pour ouvrir la porte au pain.

 

La Pin-Up du jour n'est autre qu'Audrey Hepburn qui - pour la première britannique du film "Diamants sur canapé" - foule le tapis rouge en robe de satin le 1er octobre 1961.

 

Courrer : Sachez que le 1er octobre 1972, Mamie a reçu une lettre déchirante d’une Thérèse - de Lisieux - qui lui annonçait le décès de son mari et qu'elle ponctuait par : "Quand il est mort, il ne me restait plus qu’à entrer dans mes souvenirs… 

 

Lecture : « Lui seul se souvenait de son fils, lui seul en parlait encore d’une voix tremblante et émue. »

Thérèse Raquin, d’Emile Zola.

 

Lecture, toujours : 1928 sortie du premier numéro de Cinémonde, accompagnant l’arrivée du cinéma parlant.

 

La blague du jour : « Monsieur et Madame « ULTA » ont deux filles, comment s’appellent-elles ? »

« Ella, Thérèse.

« Elle a tes résultats… »

Vous l’avez ?

 

Télévision. 1967, la couleur fait son apparition sur la deux.

 

Music-hall. Du 1er au 20 octobre 1968, Maurice Chevalier termine sa tournée d'adieux à Paris, au Théâtre des Champs-Elysées où il se produit à guichets fermés. L succès a été au rendez-vous partout où il est passé dans près de vingt pays dont le Canada, la Suède, l'Angleterre, l'Argentine et les Etats-Unis où il reçoit un Tony Award spécial venant couronner sa prestigieuse carrière.

 

Carnet rose : En 1684, Pierre Corneille qui s’éveille au monde.

 

« Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie !

 

1930. Naissance de Philippe Noiret qui avait coutume de dire : « Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe …

 

Carnet blanc : Romain Gary épouse Jean Seberg.

Vive les mariés !

 

1er octobre 1946 : C’est le verdict du tribunal de Nuremberg, le plus grand procès de l’histoire.

 

Sport : 1989. Ayrton Senna remporte la 20ème victoire de sa carrière sur le circuit de Jerez de la Frontera devant Alain Prost.

 

Fait divers : Le corps de Stephan Markovic, ancien garde du corps de l’acteur Alain Delon, est découvert dans une décharge publique à Elencourt dans les Yvelines.

Le journal d'extrême-droite Minute avance que le truand négociait très cher des photos compromettantes de ses invité(e)s, y compris la femme d'un homme politique de premier plan. Le nom de Claude Pompidou, épouse aimante du Premier ministre, est jeté en pâture avec même une photo à l’appui…

La Brigade mondaine (aujourd'hui Brigade de répression du proxénétisme) découvrira que la photo vient d'une revue pornographique suédoise sur laquelle on a collé le visage de Madame Pompidou...

 

Cinéma : sortie de Ben-Hur en 60 (« Ramez bien et vous vivrez »). De Regain en 37 avec Fernandel, de La valise  en 73, Le cercle rouge en 70, le docteur Jivago en 66, Mary Poppins en 65. 

Supercalifragilisticexpialidocious.

Carnet noir : Charles Aznavour nous quitte le 1er octobre 2018. Il avait coutume de dire que : "Il faut boire jusqu'à l'ivresse sa jeunesse ...

 

Le mot de la fin est de Thierry Lhermitte - Pierre - : « C’est cela, oui, c’est cela, attendez je vous  mets en ligne avec Thérèse de SOS Amitié. Téléphone Thérèse, téléphone …"

 

Bonne journée à tous. * **

 

* "L'Almanach de Matka (version audio) est disponible sur simple demande en MP contre un steak à cheval ou un steak tartare.

 

** Demain, nous fêterons la « Saint-Léger ».

Ça va être du lourd…

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
30 septembre 2022 5 30 /09 /septembre /2022 00:19
"L'Almanach de Matka : Le 30 Septembre

"Aujourd'hui, nous sommes le 30 septembre et nous fêtons les « Jérôme » qui sont - en général - des garçons très sympas comme par exemple :

 

« Jérôme Bonaldi ("ex-chroniqueur"), Jérôme Kerviel (ex-banquier), Jérôme Cahuzac (ex-ministre)...

... Jérôme Salvyno ("un cousin proche qui a été passeur décisif à Wembley avec l'équipe de France junior"), Jérôme Commandeur ("Jéjé la tornade"), Jérôme C. (« Allez l’OM ») !), C. (Jérôme) etc etc etc…

 

Sans oublier Marie-Anne Chazel « Gigi » quand elle dit dans « Les bronzés font du ski » à un Christian Clavier médusé : « Mais Jérôme, tu ne peux pas faire moins de quarante secondes au slalom. T’es mauvais, t’es mauvais

 

Courrier : "Sachez que le 30 septembre 1974, Mamie recevait une carte postale de Palavas-les-flots où on lisait au dos : « Oui Jérôme c’est moi, non je n'ai pas changé, je suis toujours celui qui t'a aimé qui t' embrassait et te faisait pleurer.

 

Tiens, tu vois, regarde, tu vas être étonnée mais j'ai gardé en souvenir de toi

Une photo que tu m' avais donnée ..."

 

 Le dicton du jour : "Saint Jérôme venu, sors ta charrue ...

 

La blague du jour : « La première visite chez le docteur, c’est cent francs. Les autres vingt francs. » « Alors quand j’irai le voir, je dirai : « C’est encore moi. »

(Thérèse, Angers)

 

Martine Carol est la Pin-Up du jour.

Pour les mères de famille, elle était une diablesse dévoreuse de maris. 

 

"Quiconque n'a jamais assisté à son arrivée quelque part ne saura jamais ce que le mot "popularité" veut dire" aimait répéter Papi, conquis.

 

La réclame du jour : "Buvez du thé Lipton.

"La sagesse de tout l’univers se trouve dans une tasse de thé" (proverbe touareg)

 

30 septembre 1938 : Le petit Parisien titre « La paix est sauvée. »

Daladier, Mussolini, Hitler et Chamberlain signent les accords de Munich.

Paris est en liesse. A Londres, tout le monde chante : « God bless you Mister Chamberlain… »

 

Tout le monde ? Non. Winston Churchill - dont la mère s'appelait "Jennie Jerome"... - prophétise :

 

« Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur et vous allez avoir la guerre

 

Musique classique : 30 septembre 1791, c’est la première représentation de « La flute enchantée » de Mozart.

Pour info : Salieri a dit après l'opéra et avant l'apéro que "C'était une musique exceptionnelle. Il me semblait entendre la voix de Dieu...

 

Télévision : 1965, « Le palmarès des chansons » présentée par Guy Lux et Anne-Marie Peysson vient de naître.

 

Une émission qui consacrera les adieux de Jacques Brel sur le petit écran où il chantera onze chefs d'oeuvre dont « Ne me quitte pas".

« Il faut oublier, tout peut s’oublier…

 

Cinéma : Sortie en salles du film de Sergio Leone "Pour quelques dollars de plus" en 1966.

« Quand la musique s’arrêtera ramasse ton pistolet et essaie de me tuer. Essaie… 

 

30 septembre 1981, « La femme d’à côté » s’invite sur nos écrans. Fanny Ardent fredonne à Depardieu : « Laisse-moi devenir l’ombre de ton ombre

 

Music-Hall : 1936. "C'est la première au Casino de Paris de la revue "Tout Paris chante" avec en vedette Tino Rossi qui interprète Au delà des nuages, Plaisir d'amour, Une étoile d'amour, Marinella, Maître Pathelin, Guitare d'amour, Colombella, Le secret de tes caresses, Rendez-moi mes montagnes et un violon dans la nuit.

 

Carnet rose : 30 septembre 1906, Mireille du Petit conservatoire ouvre les yeux pour la première fois avant de pousser la chansonnette quelques années plus tard :

 

« Les enfants obéissants font tout ce que disent leurs parents

Papa n’a pas voulu et Maman non plus ...

 

Carnet noir : 1955, James Dean se tue dans un accident de voiture au volant de sa nouvelle Porsche Spider. Il avait coutume de dire :

 

« Rêve comme si tu vivais éternellement.

Vis comme si tu allais mourir aujourd’hui …

 

Trente ans plus tard, Simone Signoret le rejoint.

 

Le mot de la fin lui appartient :

 

« Maintenant, ce qu'il nous reste, c'est du surplus, des cadeaux, la surprise que ça continue, la gratitude envers les bons et même les mauvais moments.

 

C'est dans la continuation du voyage, dans un wagon de première classe bien installé sur ses rails, alors qu'on a pris le train a vingt ans dans un compartiment de troisième qui roulait sur une voie cabossée, jalonnée de gardes-barrières et de gare où l'on descend pour la première fois.

 

 Les gares dans lesquelles je vais descendre à compter de maintenant sont des gares où je suis descendue avant, elles sont celles des retrouvailles, des constats, rarement celles des découvertes.

 

Sauf une, celle qui m'a faite grand-mère pour la première fois de ma vie …"

 

Bonne journée à tous. * **

 

« L’Almanach de Matka » (version audio) est disponible sur simple demande en MP contre un croissant ou une chocolatine.

 

** Demain, nous fêterons les "Thérèse".

Deux qui la tiennent...

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
29 septembre 2022 4 29 /09 /septembre /2022 10:08
"L'Almanach de Matka : Le 29 Septembre

"Aujourd'hui, nous sommes le 29 septembre et nous fêtons les "Michel" - des garçons qui trouvent toujours le mot pour rire et avec qui il est impossible de s'ennuyer - comme :


Michel Platini ("Platoche"), Michel Drucker ("A vous Cognac-Jay"), Montsaint (Michel), Michel Fugain ("Fais comme l'oiseau..."), Michel Galabru ("Ça suffit Cruchot"), Michel Chopplet (Un ami qui m'a rendu bien des services), Michel Sardou ("Je vais t'aimer comme on ne t'a jamais aimé...) etc etc etc...

 

Sans oublier Marthe Villalongua - Mme Clément - dans "Inspecteur la Bavure" : "Michel, tu vas me faire le plaisir de mettre un costume et une cravate."

- Mais Maman, les costumes et les cravates c'est pour les gangsters c'est comme ça qu'on les reconnaît. Maintenant c'est les escrocs, les ministres, les trucs comme ça qui sont en costume cravate."

 

Le dicton du jour : "Quand les hirondelles voient la saint-Michel, l'hiver ne vient qu'à Noël ...

 

Souvenir du grenier : "C'est la mère Michel qui a perdu son chat...

 

 A part ça, Sophia Loren est la "Pin-Up" du jour.

 

A son sujet, Michel Audiard disait : "Un gentleman c'est celui qui est capable de décrire Sophia Loren sans faire de geste

 

Courrier : Sachez que le 29 septembre 1972, Mamie a reçu une carte postale de Grenoble où on lisait au dos : "Pour un flirt avec toi, je ferai n'importe quoi... Signé Michou.

Sans commentaire.

 

 

La blague du jour : "Sur la ligne de Marseille, un voyageur dit à un autre : "Avez-vous vu Montélimar ?" "Non, je n'ai vu monter personne...

(Maurice, Baraqueville)

 

Music-hall : 1970, Jackie Sardou est au premier rang de l'Olympia pour assister au récital de son rejeton - qui assure la première partie d'Enrico Macias - avant d'aller le rejoindre dans les loges pour une "photo souvenir".

Inutile d'écrire que Mamie a toujours conservé très précieusement ce cliché de Jackie et Michel...

 

Le 29 octobre 1941, Tino Rossi vient boire le verre de l'amitié avec ses deux frères Joseph et Antoine, Rue Le Pelletier à Paris, à l'occasion de l'ouverture de leur bar.

 

Sport : 1973, Championnat du monde Jean-Claude Boutier / Carlos Monzon, organisé par Alain "Deloin". L'Argentin l'emporte aux points.

 

Télévision : En 69, c'est la première émission du Schmilblick.

 

"Est-ce que le Schmilblick peut se mettre dans un biberon ? "A quoi pensez-vous Madame...

 

Lecture : Le 29 septembre 1964, c'est la première apparition de Mafalda.

 

Cinéma : En 50, sortie dans les salles d'Orphée de Jean Cocteau ("A l'impossible, je suis tenu"), de Docteur Popaul avec Bébel en 72 ("J'en ai assez d'être aimé pour moi-même, j'aimerai âtre aimé pour mon argent).

 

Carnet rose : En 35, naissance de Mylène Demongeot qui a toujours eu coutume de dire qu'"au fond, quand on se donne la peine de réfléchir, il n'y a que l'amour qui compte dans la vie, le reste n'est que vanité. »

 

En 42, Yves Rénier (Le commissaire Moulin) ouvre les yeux pour la première fois.

 

Carnet noir : En 1902, Emile Zola ("J'accuse...") monte un plus haut...

 

Pour info : "Germinal" est mon premier coup de coeur littéraire. Avec "La guerre des boutons" et "Jacquou le croquant" ...

 

Georges Ulmer nous quitte en 89. Il avait trouvé très tôt la consécration avec "Pigalle", une chanson qui avait fait scandale à sa sortie en 46 et qui avait été interdite de diffusion à la radio.

 

 

Le mot de la fin est de Michel Sardou :

 

"Ma grand-mère est morte sur un banc du commissariat de la Trinité.

 

Elle s’était fait embarquer, non sans mal, après avoir injurié un flic en criant "Mort aux vaches !" tout en lui montrant son cul au beau milieu de la circulation.

 

On l'appelait Bagatelle ; elle avait la cuite rigolote et inoffensive. Je la sentais basculer au fond du verre par ses maladresses quand elle me gardait : elle sucrait ma soupe et salait mon dessert.

 Enfant tous les dimanches, je déjeunais chez elle. Je me souviens qu'elle rangeait ses économies dans une boîte à café.

 J’y allais en traînant les pieds puis, devenu garçon, j’ai oublié de m’y rendre. Elle ne me l’a jamais reproché. Moi, si.

 Pourquoi ma grand-mère vient-elle en premier dans mes souvenirs ?

Sa mort sans doute."

 

Bonne journée à tous. * **

 

* "L'Almanach de Matka" est disponible sur simple demande en MP contre un petit billet doux.

 

 ** Demain, nous fêterons les "Jérôme". 

Can't wait.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
28 septembre 2022 3 28 /09 /septembre /2022 10:35
"L'Almanach de Matka : Le 28 Septembre

"Aujourd'hui nous sommes le 28 septembre et nous fêtons les Vincenslas ...

J'en connais aucun.

Le dicton du jour : "Septembre en sa tournure, de mars fait la figure  ...

Brigitte Bardot est la Pin-Up du jour. Elle se souvient :

"Un soir, dans un bistrot, alors que mes parents dînaient avec des amis, arriva une "diseuse de bonne aventure" qui fit les lignes de la main à chacun et s'attarda sur celles de papa. "Monsieur, votre nom fera le tour du monde, il sera célèbre outre-Atlantique et mondialement connu !"

 Papa, ravi, pensa que les usines Bardot allaient enfin lui faire récolter les fruits du labeur familial ! Ils sabrèrent le champagne. Personne ne pouvait s'imaginer que ce ne serait pas l'usine mais moi, petite fille inconnue, vouée à un destin tellement extraordinaire, qui confirmerait les "dires" extravagants de cette bohémienne."

 

La suite tout le monde la connait. Gainsbourg chantera pour elle :

 

"Juste en haut des cuisses, elle est bottée

Et c'est comme un calice à sa beauté...

 

Sacha Distel chantera avec elle :

"Tu es le soleil de ma vie....

La réclame du jour : Cofidis …

Le saviez-vous ? 28 septembre 1905, Albert Einstein qui - vingt-cinq balais et toujours pas son doctorat en poche - découvre la relativité …

La blague du jour : "Veux-tu téléphoner à la station de TSF mon chéri pour demander que le ténor chante moins fort, il va réveiller les enfants..."

(Chantal, Dijon)

Courrier : Sachez que le 28 septembre 1967, Mamie a reçu une carte postale d'un mytho où on lisait au dos : "Je vais et je viens entre tes reins et je me retiens..." Signé Bernard.

Sans commentaire.

 

Le 28 septembre 1941, Tino Rossi donne un concert à Radio Paris accompagné par Raymond Legrand et son orchestre. Il y chante notamment Ma Ritournelle et Un soir, une nuit - de Henri Bourtayre, deux chansons du futur film Fièvres

Carnet rose : C'est le premier cri en 1924 de Marcelo Mastroiani.

"Je me souviens, oui, je me souviens..."

Dix ans plus tard, c'est au tour de Brigitte Bardot de pointer le bout de son nez.

"Je n'ai besoin de personne en Harley-Davidson...

Fait divers : "1960, un journal à sensation titre "BB est hors de de danger".

Sous pression, mélancolique, traquée, Brigitte se réfugie dans une villa près de Menton où elle fait une tentative de suicide le jour de son 26ème anniversaire. Elle sera sauvée in extremis.

Ouf ! Chantons :

"Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés ...

Fait divers : "En 1933, Ouverture du procès de "L'affaire des soeurs Papin", condamnées pour un double meurtre particulièrement sanglant. "Elle eut l'air de se jeter sur moi, à dit Christine Papin, alors j'ai pris les devants et j'ai tapé dur.

 Lorsque je suis remonté avec le marteau. Elles étaient encore étendues sur le parquet. Et Christine Papin a ajouté : "Je leur ai arraché les yeux."

 En effet, "on a trouvé un oeil sur une des marches de l'escalier", relate l'Echo de Paris dès le lendemain du crime...

"Bonnie and Clyde, Bonny and Clyde...

Cinéma : En 43, "Le Corbeau"  de Clouzot sort dans les salles.

"Vous vous parfumez ?

Ça ne vous plaît pas ?

- J'aurai mieux fait de laisser la fenêtre ouverte."

Sortie en 83 du navet "Les branchés à Saint-Tropez"("Qu'est-ce que vous faites dans la vie Paul et toi ?" "On fait gaffe.") de Max Pécas l'auteur de "Vaut mieux être riche et bien portant que fauché et mal fichu."

A part ça, vingt ans plus tard, "Vie privé" de Louis Malle est toujours à l'affiche au Lido avec comme vedettes Marcelo Mastroiani et Brigitte Bardot.

"Tu veux ou tu veux pas 
Tu veux c'est bien  ; si tu veux pas tant pis ...

Carnet noir : Fernand Raynaud nous quitte le 28 septembre 1973. Il avait coutume de dire : "Maintenant quand on entre dans une chambre d'enfant, c'est plus une chambre d'enfant, c'est un magasin de jouets."

Music-hall : Dario Moreno passe à l'Olympia en 1956.

"Brigitte Bardot, Bardot

Brigitte Bardot, bravo...

Le mot de la fin est de Mastroiani encore lui : "Je me souviens de cette poêle aluminium sans manche, ma mère y faisait des oeufs.

Je me souviens d'un rêve ou quelqu'un me dit d'emporter avec moi les souvenirs de la maison de mes parents.

Je me souviens d'un voyage en train pendant la guerre : le train entre dans un tunnel ; l'obscurité est totale ; alors, dans le silence, une inconnue m'embrasse sur la bouche. Ce fut une émotion fulgurante. Si mystérieuse. Que d'années ont passé depuis. Pourtant ce moment demeure encore aujourd'hui comme un des souvenirs les plus intenses de ma vie.

 La mémoire est bizarre, non ? Que reste-t-il d'une vie pour un homme de 72 ans ?

Les souvenirs sont une espèce de point d'arrivée ; et peut-être sont-ils aussi la seule chose qui nous appartient vraiment." 

Bonne journée à tous. *

* Vous pouvez recevoir "l'Almanach de Matka" sur simple demande en MP contre une photo de Bardot sans les animaux.

** Demain, nous fêterons les "Michel".

Rideau.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
27 septembre 2022 2 27 /09 /septembre /2022 10:59
"L'Almanach de Matka : Le 27 Septembre

"Aujourd'hui, nous sommes le 27 septembre et nous fêtons les Vincent, des garçons à l'esprit vif qui sont  - en général - très charmants comme : Vincent Lagaf' ("Il est beau beau le lavabo, il est laid le bidet..."), Vincent Cassel (l'ex de Monica Belucci), David (Vincent), Vincent Scotto ("Mon âge même si je le savais, je ne le croirais pas")Vincent Landos ("Un ami"), Francky (Vincent), Vincengétorix etc etc etc...

Le dicton du jour : "A la saint-Vincent, prend ton temps ...

La Pin-Up du jour n’est autre que Marilyn Monroe en déshabillé noir.

Elle qui avait coutume de dire qu’elle dormait nue avec juste quelques gouttes de Chanel n°5

 

Pour info : Alfred Hitchcock avait déclaré à son sujet « Monroe had sex written all over her face » (traduction française de Raymond le voisin de Mamie qui a des notions d'anglais :

 "Elle a les yeux qui crient braguette."

 

Almanach : 27 septembre 52 avant JC, Vercingétorix se rend à Cesar devant Alesia …

 

Almanach toujours, c'est un 27 septembre en 1922 que Champollion a déchiffré les hiéroglyphes.

 

La blague du jour : "D'après l'histoire, Caïn est le plus fort, et l'Abel est la bête …

 

Un jour, un souvenir : "Piaf voit le vie en rose et lance les compagnons de la chanson en 46 en enregistrant Les trois cloches qui devient un succès international.

"Une cloche sonne, sonne...

 

Télévision : En 62, c'est la première finale d'interville, Guy Lux est à Dax, Léon Zitrone est à Saint-Amans.

 

Souvenirs du grenier : « En voiture Simone

 

Toujours à la télévision, en 69, Sacha Distel reçoit Johnny au Sacha Show.

 

Cinéma : En 67, Les douze salopards cartonnent au box-office. L'année suivante, 2001 L'Odyssée de l'espace prend le relais.

 

Sport : Exploit du petit Anquetil qui remporte le grand-prix des nations à 19 ans seulement et se fait un prénom Jacques. Comme Papa.

 

 

Carnet blanc : Vic Damone épouse Pier Angeli.

Vive les mariés !

 

 

Carnet rose : C'est le premier cri de Jean-Loup Dabadie qui dira quand il aura appris à parler : "Mes préférences à moi, ça a toujours été les amis, les maisons de campagne, les femmes qui rapprochent aux hommes de n'être pas comme elles voudraient qu'ils soient, les enfants qui courent dans le jardin...

 

Bonne journée à tous. *

 

 * Demain, nous fêterons les "Venceslas".

A bientôt.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
26 septembre 2022 1 26 /09 /septembre /2022 10:19
"L'Almanach de Matka : Le 26 Septembre

"Aujourd'hui, nous sommes le 26 septembre et nous fêtons les "Damien", des garçons très charmants qui incarnent la jeunesse, la liberté et la douceur.

 

 Le dicton du jour : Priez saint Damien, vous vous porterez toujours bien ...

 

A part ça, Rita Hayworth est la Pin-up du jour.

 

"Plus qu'une femme, elle est la déesse de l'amour", selon le magazine américain Life.

 

D'elle, Orsow Welles prophétisait : "Peut-être vivrais-je assez longtemps, que je finirai par l'oublier...

 

La carte postale du jour nous a été envoyé par un lecteur belge qui précise au passage un dicton local : "Que celui qui n'es pas content de son voisin, recule sa maison."

 

"Un jour, un souvenir : Sur scène, Tino Rossi ranimait de vieux souvenirs en feuilletant, de refrain en refrain, notre album de famille.

 

La blague du jour : "Bonjour mon vieux, alors qu'est-ce que dit de neuf ?" "Que c'est la moitié de dix-huit."

(André, Caen)

 

 

Music-hall : 1957, création à Broadway du spectacle musical West Side Story ...

 

Le saviez-vous ? Sortie au Royaume-Uni de l'album "Abbey Road", dernier album des Beatles. 

 

Cinéma : Sortie dans les salles d'"Apocalypse Now" en 79 ("Sais-tu que la vie est le cauchemar de ceux qui la rêve...") et - quatre ans plus tard - de "Top Secret" (le chef d'oeuvre des frères Zucker).

 

 

1951. « Comment l’esprit vient aux femmes » est à l’affiche du Lido de Carmaux.

L’oeil de Mamie : « Ce n'est pas le film du siècle, mais Judy Holliday est formidable et justifie le film à elle toute seule.

 

1969. « Justine » de George Cukor se laisse regarder.

 

2001. « La chambre des officiers » est une merveille.

« Dans cette grande salle sans glace, chacun d’entre nous devient le miroir des autres.

 

2012. « Les seigneurs » d’Olivier Dahan est la surprise du jour.

« Oh putain, le trou !

 

Carnet rose : 47, naissance de Philippe Lavil.

"Elle préfère l'amour en mer...

 

1948. Olivia Newton-John ouvre enfin les yeux.

« Tomber amoureuse est la meilleure chose qui soit arriver dans ma vie …

 

Sa carrière cinématographique d'Olivia Newton-John débute réellement le jour où elle rencontre le producteur Alan Carr lors d'une soirée chez Helen Reddy, à Los Angeles. Celui-ci lui offre le premier rôle féminin de sa prochaine comédie musicale, Grease, sur les conseils de la vedette du film, John Travolta, et Randal Kleiser, le metteur en scène.

 

Le film connaît un énorme succès mondial et devient un phénomène de société, la bande originale occupe les premières places des hit parades avec les titres You're the One That I Want et Summer Nights. Le titre solo d'Olivia Newton-John, Hopelessly Devoted to You, devient aussi un tube international.

 

Music hall : "Au Casino de Paris, c'est la première de la revue " Parade de France " avec Georgius, Jacqueline Claude et un peu plus tard Tino Rossi qui interprètera Vieni...Vieni, Oh Corse île d 'amour, Vivons la vie, vivons l'amour, Un baiser de femme sous un ciel de feu et C'est ton amour.

 

Carnet blanc : 26 septembre 1912, Louis Jouvet épouse Else Collin.

 

Vive les mariés !

 

Lecture : 1946, Hergé fonde Le journal de Tintin.

Pour info : mon papa m'a offert mon premier tintin ("L'île noire") après une séance difficile chez le dentiste.

C'était hier mais ça ne s'oublie pas.

 

Sport : 1993, Alain Prost remporte son quatrième titre de champion du monde de Formule 1.

 

 

Lecture.

Le 26 septembre 1859 paraît La Légende des Siècles, monument poétique de Victor Hugo.

 

Carnet blanc.

1932. Henri Fréville épouse Antoinette Fournier à Norrent-Fontès.

Vive les mariés !

 

Fait divers.

 

2002 : Au Sénégal, naufrage du ferry Joola, causant 1 863 victimes.

Carnet noir : "Jacques Chirac ("J'aime les pommes") nous quitte en 2019.

 

2008. Paul Newman n’est plus.

« La seule question que je pose à une femme est : « A quelle heure votre mari rentre-t-il à la maison ? …

 

En 1983, le journal "Le courrier" titrait : "Tino Rossi, sa voix dort..."

 

Inutile d'écrire que Mamie était en larmes.

Elle se souvenait alors de son enfance où on ne pouvait pas tourner le bouton de la radio sans l'entendre aussitôt. Tous les gens dans la rue chantaient "Vieni, Vieni".

Tous les orchestres jouaient les airs du beau Tino. Marinella, Tarentelle, Tchi-Tchi...

 

Sans oublier "Petit Papa Noël", cette chanson gravée dans sa mémoire comme le chant sacré de l'enfance ... 

 

 

La phrase du jour est signée Pierre Desproges : "J'ai pas peur de l'avouer, le jour de la mort de Brassens, j'ai pleuré comme un môme, alors que - c'est curieux - le jour de la mort de Tino Rossi, j'ai repris deux fois des moules...

 

Bonne journée à tous. * **

 

* "L'Almanach de Matka" est actuellement indisponible pour cause de rupture de stock.

 

 * Demain, nous fêterons les "Vincent".

Il y aura évidemment François, Paul et les autres.

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
26 septembre 2022 1 26 /09 /septembre /2022 10:00
"Le Supplément" du 26 Septembre

"Le Rossignol.

Avertissement : le temps d'un article et de quelques mots, faisons chanter encore une fois le beau Tino. Revisitons son parcours, ses refrains, ceux que fredonnaient nos grands-parents, ceux que nos mères nous chantaient. 

 

 Un souvenir de Tino : "Tout enfant, je savourais la célèbre chanson de René de Buxeuil Ferme tes jolis yeux...

 Et tout en berçant la gamine,

La mère lui chante câline :

Ferme tes jolis yeux,

Car les heures sont brèves

Au pays merveilleux

Au beau pays du rêve...

 

Ses grands débuts ? on écoute Tino religieusement :

"C'était à mon tour de jouer mon destin, je n'avais plus rien à attendre de personne. Une douloureuse sensation de solitude me parcourut. les alrmes vinrent aux yeux...

 Ô Corse, île d'amour,

Pays où j'ai vu le jour.

J'aime tes frais rivages

Et ton maquis sauvage...

 Enorme et impressionnant silence dans la salle rouge et or du Casino. Tino enchaîne...

"Vieni, vieni, vieni

Tu sei bella, bella, bella, bella

Bella, bella accuanto a me...

 Le destin était en marche. 

La suite ? La "Rossimania" qui s'abattit dès 1934 sur la France n'a rien d'une légende. Il suffit pour s'en convaincre de consulter les coupures de presse de l'époque...

 Pas une qui ne rapporte ici une anecdote piquante à la sortie d'un théâtre, là le témoignage d'une femme marié et mère de famille qui avoue - ouvertement ! - ne rêver que d'une chose : faire l'amour avec Tino Rossi dans le salon pendant que le mari dormirait dans la chambre, à côté.

 Il est même une des groupies de Tino qui lui envoie, chaque jour et de façon obsessionnelle, ces mêmes vers :

 Je n'aime pas Tino

Qui dit "no",

Je préfère Rossi

Qui dit "si, si"...

 Mireille Balin, histoire d'un amour. 

 Entre elle et Tino, dès leur première rencontre au Carlton de Cannes, ce fut le coup de foudre. Tino succomba immédiatement au charme de la belle brune qu'il compare dans ses Mémoires à la "Marylin Monroe de l'avant-guerre". "Elle avait tout pou ensorceler les hommes", affirme-t-il encore.

 Très vite, après cette première soirée qu'ils passèrent à danser et à s'observer plus qu'à parler, ils surent se retrouver et le grand amour, celui auquel on ne s'attend pas forcément mais que l'on sait reconnaître et qui fait peur, pris tous les droits.

 En même temps que la passion, Tino découvrit les côtés sombres de la jalousie maladive et exacerbée ; celle de sa partenaire, une tigresse ascendant panthère qui lui avait un jour promis : "Je monterai la garde autour de toi. Gare à celles qui te feront les yeux doux !"

 Mireille voulait faire de Tino sa propriété, avec des "Défence d'entrer" plantés un peu partout autour de lui.

Et pendant ce temps-là, on ne peut pas tourner le bouton de la radio sans l'entendre aussitôt. Tous les gens dans la rue chantent Vieni vieni. Tous les orchestres jouent cet air, c'est le plus grand succès avant Marinella, Tarentelle...

 C'est dans l'un de ses films, Destins, qu'en 1946 Tino Rossi égrène pour la toute première fois les aproles d'un refrain qui va faire pleurer ma Mamie et éblouir bien des petits enfants  : petits Papa Noël.

 Traduit dans toutes les langues, bientôt ce "tube permanent" allait prendre la place de Mon beau sapin dans les amternelles de France et de Navarre et faire un véritable carton.

 Un raz-de-marée.

 La petite histoire racontée par Tino :

"Au début, henri Martinet avait voulu composer une chanson sur le mythe de Noël. mais il avait séché quelque peu et finalement il s'était orienté vers un "truc" où un enfant chantait "Petit Papa Noêl ne m'envoie pas de soldats... mais fait revenir mon papa !"

 Or, dès la première représentation, tous les gens s'étaient mis à pleurer, ce qui n'était pas tout à fait le but recherché. Puis la versio définitive, celle retenue par le film Destins où je tiens le rôle d'un père qui se penche au chevet de son enfant malade et chante pour lui faire oublier son mal et le faire pénétrer dans l'univers féérique de Noël, a été enregistrée."

 Vous savez tout.

 Un mot encore : "Les enfants, tu crois que ce n'est rien de pouvoir toucher le coeur des enfants. Avec Petit Papa Noël, je leur apporte le merveilleux dont ils ont besoin dont nous avons tous besoin parce que nous désirons, tous retrouver notre enfance à un moment où à un autre de sa vie."

 C'est dit. Pire : c'est écrit.

Mireille Mathieu - qu'on ne présente plus - abonde dans ce sens quand elle déclare : "Lorsque j'étais enfant, chez nous, la vie était dure, mais elle était belle. Parce qu'il y avait ma mère, mon père, tout un chapelet de frères et de soeurs et parce qu'entre deux naissances, l'hiver quand il fallait sortir pour aller chercher l'eau à la pompe, la musique fouettait le sang de la maison !

 La voix de ténor de papa, les disques de Luis Mariano et surtout, surtout un certain Petit Papa Noël... Cette chanson de Tino Rossi reste gravée dans ma mémoire comme le chant sacré de l'enfance."

 Elle en rajoute une couche : "J'ignorais alors que ce grand seigneur à qui l'on ne donnait pas d'âge avait été un jeune homme aux cheveux gominés et que pour lui, pour le voir, le toucher, les femmes se battaient comme des folles."

Un dernier mot de Mireille pour la route : "Il faut compendre que de mon temps, on demeurait un gamin beaucoup plus longtemps qu'aujourd'hui et l'époque bénie des fins d'années avec le multicolore des boules et des papillotes, avec la couleur du rêve. Alors la chanson de Tino, c'était un peu l'étoile autour du sapin !

 Toutes et tous nous l'adorions. Ce disque de Noël, que nous écoutions sans arrêt, maman l'a gardé. Il est le symbole d'une grande partie de notre vie passée auprès d'elle, avec un Tino jamais très loin."

 

 Ma Mamie aurait pu dire la même chose. Je me souviens qu'un jour elle m'a même dit : "Je suis enfant, la France se donne un Front Populaire, et c'est Tino Rossi que j'entends. la guerre éclate, l'angoisse nous habite, la présence de Tino nous rassure..."

"Ni poing tendu, ni main levée, moi je chante." Tino

Paris, octobre 1944. Passée l'ivresse de la Libération, les arrestations vont bon train, parfois suivies de procès sommaires avec exécutions immédiates à la clef, sous les yeux avides de sang de la populace. La même qui aimait à se repêtre en 1793 du spectacle de milliers d'innocents jetés dans des charrettes et poussés en place publique pour y être raccourcis.

 Femmes en majorité, on les appelait les "lêcheuses de guillotine". Epuration, on n'a plus que ce mot à la bouche.

Cibles offertes, les gens du spectacle sont les premiers à subir les horreurs du grand nettoyage. Guitry, Chevalier, Mistinguett, Clouzot, Suzy Solidor, Lifar, Dullin, Ginette Leclerc, Pierre Fresnay : cela fait beaucoup de monde à estampiller "collabo".

 Pour être du lot, Arletty explique en résuman ainsi l'esprit du moment : "Il a du talent, j'en ai pas : faut que ça change !" L'une des rares a être encore en odeur de sainteté est joséphine Baker, une française de fraîche date. "La seule blanchie est une noire", risque alors un observateur un peu plus subtil que les autres.

 "Quand tu reverras ton village,

Quand tu reverras ton clocher,

Ta maison, tes parents, les amis de ton âge,

Tu diras rien chez nous n'a changé."

La valeur sûre Tino Rossi n'en finit pas de grimper. Les foules hurlent sur son passage. Elles sont pléthore à entretenir chaque jour un mythe. L'une de ces groupies, Suzanne Griselle, qui déclare être atteinte de "tinorossite" chronique depuis ses tendres quatorze ans, en a maintenant treize de plus et n'entend pas décrocher de sitôt !

 Teinturière de métierSuzanne consacrera sa vraie vie à son Tino. propriétaire d'une collection de 5000 photos de LUI, elle le file dans Paris, assure le guêt près de son domicile, s'arrange pour se retrouver sur les plateaux de cinéma où l'idole est en train de tourner.

 En 1948, à l'ABC, une "tinopathe", de la Haute cette fois, fut arrêtée pour s'être promenée nue sous son vison, dans l'intention d'exhiber son corps devant qui l'on sait.

 A Montreal, en 1952, à la fin d'une représentation, une femme défit son corsage pour demander à son Dieu de lui dédicacer son soutien-gorge. Tino refusa ferme !

 Les lettres arrivent en masse chez les Rossi, l'hystérie féminine est toujours à son comble. "Incroyable ! se plaint Lilia Vetti. Elles lui proposent tout. leurs corps, leurs pensées..."

 Une fan allemande de trente ans, blonde élégante, discrète suit Tino dans toutes ses tournées. Elle a confessé avoir vu 52 fois Naples au baiser de feu et 63 fois Méditerranée. Pour Le temps des guitares, prévoyante, elle a déjà loué sa place par téléphone depuis Berlin. Curieusement, elle demande toujours le fauteuil 35...

 Nul aussi n'a oublié l'exemple de cette jeune tyrolienne qui, quelques années en arrière, après avoir entendu Tino chanter l'Ave Maria de Schubert, retrouva sa foi perdue et reprit le chemin de l'église pour demander pardon à Dieu.

 Ils furent ainsi kyrielles à faire la ronde dans la tête de la pauvre Lili tous ces souvenirs bleu pâle "que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître".

 Sur scène, Tino ranimait de vieux souvenirs en feuilletant, de refrain en refrain, leur album de famille.

La suite ? Dans un fracas de "roulements de tambours loufiques", le rock'n'roll s'était abattu sur la France. Or l'évènement des sixties va précipiter la chute des anciens artistes qui résistaient encore, vaille que vaille...

 "De tout côté on entend plus que ça

un air nouveau qui nous vient de là-bas...

 Chouette ! Sper ! Sympa ! Sensas ! attention les yé-yés débarquent ! Et Tino est toujours là.

A Tahiti, l'accueil est plus que délirant, il est gaullien ! Enseveli sous les fleurs et les compliments par des foules monstrueuses et enthousiastes, Tino s'entend dire par une vieille dame qu'elle a quitté son île voisine seulement deux fois dans sa vie ; la première lors de la visite du général de Gaulle, la seconde aujourd'hui pour Lui !

 Une autre femme, plus jeune et plus alerte, n'hésite pas à sauter au cou de l'illustre visiteur : "Je suis Marinella !", lui souffle-t-elle.

 "Là-bas, Marinella, c'est comme La Marseillaise, ils reprennent le refrain  debout !", se glorifiera Tino.

 Ah, si Lili avait vu ça !

 La corse

 Dans l'île, un proverbe dit : "Chi un' si stimà, un' è stimatu (celui qui n'a pas d'estime pour lui-même ne recevra pas l'estime d'autrui). 

 Là, Tino va donner un récital de 25 chansons qui retraceront son parcours depuis son départ de l'île jusqu'à cette journée de gloire. Du monde partout : sur les gradins, dans les allées, sur la route, dans les arbres, autour des grilles...

 U Rusignolu attaque avec Aiacciu, enchaîne sur Une rose, poursuit avec U pinzutuSolenzaraTi tengu caru.

 D'autres standards encore : J'avais vingt ansLa PalomaMon paysAve MariaMarinellaChi-ChiIle d'amour...

 Mais pourquoi donc entre chaque refrain le chanteur jette-t-il systématiquement un oeil à sa montre ?

- Voici maintenant Petit Papa Noël !

 Les enfants qui ont envahi la scène sont aux anges.

Soudain, nouveau regard à sa montre et tino s'arrête de chanter : "Il est minuit, lance-t-il. Nous sommes le 15 août, et le 15 août c'est..."

 Sous le feu des projecteurs, la statue de Napoléon s'embrasse alors et L'Ajacienne retentit dans la nuit chaude et sucrée, reprise en coeur par l'assistance.

 "Un Corse ne s'exhile pas, il s'absente !"

C'était hier, mais ça ne s'oublie pas...

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
25 septembre 2022 7 25 /09 /septembre /2022 16:05
"L'Almanach de Matka : Le 25 Septembre

"Aujourd'hui, nous sommes le 25 septembre et nous fêtons les "Aurélie"

Franchement, on en connait tous au moins une.

Perso, j'ai une tendresse particulière pour Aurélie Lecuré (une Belge) et pour Aurélie Lacroix, une actrice porno plus connue sous son pseudo de "Lolo Citroën" qui a - notamment - joué un petit rôle dans "Les tontons tringleurs "...

Le saviez-vous ? "Dans "La femme du boulanger" de Marcel Pagnol, le personnage féminin interprétée par Ginette Leclerc s'appelle Aurélie. "Ah te voilà toi, regarde la voilà la pomponette...

Nous fêtons aussi les "Firmin". L'occasion de chanter en coeur : "Il y avait Fernand, il y avait Firmin, il y avait Francis et Sébastien et puis Paulette..."

Paulette, la reine des paupiettes.

 Le dicton du jour : "En septembre, les feignants peuvent aller se pendre ...

Et merde.

La réclame du jour : Dim dit tout de vous ..., 3 collants 10 Francs, c'est bien et c'est pas cher ... 

La carte postale du jour nous a été envoyé d'un petit bled du Nord de la France. Au dos, on lit : "Les bons souvenirs sont des bijoux perdus."

Devinette : "A l'époque on entendait au bistrot : "Garçon, une anisette, un Dubonnet, une "bistouille" de genièv', un picon bière et un fond de culotte." Mais savez-vous ce qu'est un "fond de culotte" ?

Réponse : C'est une Suze cassis. Car un fond de culotte ne s'use qu'assis..."

La blague du jour : "Pendant un an, je lui ai écrit une lettre par jour." "Et alors ?" "Elle a fini par épouser le facteur."

Cinéma : 25 septembre 1962, Le jour le plus long est à l'affiche du Lido. "Il y a que deux sortes d'hommes seulement qui vont rester sur cette plage. Ceux qui ont déjà été tués et ceux qui vont se faire tuer."

 

1953. « Carnaval » avec Fernandel est à voir et à revoir.

 

1963. « Cléopâtre » avec Liz Taylor et Richard Burton est à l’affiche du Lido de Carmaux.

Le saviez-vous ? Dans ce film, elle porta pas moins de 65 robes différentes …

 

2002. « Le pianiste » sort à son tour.

« Vous m'avez pris mon violon ! Vous m'avez pris mon âme ! …

 

2002. « Ma femme s’appelle Maurice » est le navet du jour.

« Je m'appelle Maurice Lappin, avec deux 'p', comme un Lapin ! …

 

Carnet rose : Pour la première fois, Christopher Reeve ("Superman") ouvre les yeux. Lui qui avait coutume de dire quand il avait trop forcé sur l'apéro : "Nos rêves semblent d'abord impossibles, puis improbables et enfin, ils deviennent inévitables."

C'est aussi l'anniversaire de Zucchero ("Senza une donna") et de Frigide Barjot.

 

 

1962. Juliette, la chanteuse, est enfin parmi nous …

Un mot de Mamie : « Pour Juliette, tous les chemins mènent à Roméo …

 

1964. Carlos Ruiz Zafon fait enfin parti de l’aventure …

« Un bon père, vous comprenez. Quelqu'un à qui son enfant voudrait ressembler …

« Certaines images de l'enfance restent gravées dans l'album de l'esprit comme des photographies, comme des scènes auxquelles, quel que soit le temps écoulé, on revient toujours et que l'on n'oublie jamais.

 

1965. Anne Roumanoff entre en jeu.

« Kronenbourg à la poste
Chronopost à la bourre …

Carnet blanc. 1985,  Thierry le Luron épouse ColucheVive les mariés !

Télévision : 25 septembre 1976, à Midi-Première, Danielle Gilbert accueille Claude François qui chante "Sale bonhomme", "17 ans" et "Cette année-là... 

"J'ai eu moi aussi dix-sept ans

Une fille s'en souvient sûrement ...

Carnet noir :1991, Viviane Romance - la vamp des faubourgs - est montée un peu plus haut.

Pour info : Elle avait dit à un journaliste de la presse locale : "Qu'est-ce que c'est qu'une "vamp" ? Mais c'est n'importe quelle femme, c'est la petite dactylo qui prend son métro chaque matin, si on la place dans une situation dramatique exceptionnelle. Toutes les femmes peuvent être des femmes fatales."

 L'année d'après, Gaston Boniface nous abandonnait. Il tenait avec sa poule une auberge à la Joliette - où Mamie avait son rond de serviette - et aimait répéter entre deux plats que :

"Dans les souvenirs d'enfance de chaque bon cuisinier se trouve une grande cuisine, une cuisinière en marche, un gâteau qui cuit et une Maman...

Bonne journée à tous. * **

 * Vous pouvez recevoir "L'Almanach de Matka" (version audio) sur simple présentation d'un test PCR de moins de 24 heures chrono.

** Demain, nous fêterons les "Damien".

Tiens, tiens.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
24 septembre 2022 6 24 /09 /septembre /2022 18:21
"L'Almanach de Matka : Le 24 Septembre

"Aujourd'hui, nous sommes le 24 septembre et nous fêtons les "Anatole", des aventuriers qui ne peuvent pas rester en place et qui aiment voir du pays comme "Anatole France", "Anatole Danemark", "Anatole Cameroun" etc etc etc...

La réclame du jour : "Anatole, les opticiens !!! !"

Vous l'avez ?

"Un jour, un souvenir : Grosse pluie dans le caniveau, vas-t'en demain aux escargots.

L'égérie de Veedol est la pin-up du jour.

La carte postale du jour nous vient de Carmaux, champion de France de rugby en 51, on lit au dos un mot de Jaurès : "Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent et une confiance inébranlable pour l'avenir." Signé René.

Un soupirant ?

La blague du jour : "Un homme demande a une passante : "Vous ne connaîtriez pas le chef-lieu des Deux-Sèvres par hasard ? " Si c'est Niort." "Désolé, je ne parle pas espagnol."

(José, Cagnac-Les-Mines)

Carnet rose : C'est le premier cri d'Yvette Giraud ("Mademoiselle Hortensia") en 1916.

 

Tu te souviendras de moi,

Si vraiment tu m’aimais.

On aime qu'une fois,

À tout jamais.

 

Ne crois surtout pas, que tout dois finir.

Puisque tu t'en vas.

L'amour ne peut mourir.

Ni se flétrir,

Car où que tu sois, tous nos souvenirs

Seront près de toi,

Ils ont unis trop bien.

Ton cœur au mien ...

 

1905. Howard Hugues entre en jeu.

« Je veux être le plus grand aviateur du monde, le plus grand producteur du monde et l'homme le plus riche du monde …

C'est aussi l'anniversaire de Mathieu Grimal (un cousin éloigné qui ne m'a pas invité à son mariage et que je ne croise qu'aux enterrements). L'occasion de pousser la ritournelle : "On a pas tous les jours - deux fois - vingt ans. Ça nous arrive une fois seulement. Ce jour-là passe hélas très vite. C'est pourquoi faut qu'on en profite..."

Le 24 septembre 1941, Tino Rossi en voiture victime d'un accident de la circulation à Paris, à l'angle des Boulevard Montparnasse et Raspail. Il est accompagné du chef d'orchestre Raymond Legrand. L'accident ne se limite qu'à de la tôle froissée.

Cinéma : En 76, sortie sur les écrans de Barry Lindon (le chef d'oeuvre de Stanley Kubrick). Quatre ans plus tard place à  "Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?" (le navet des frères Zucker).

 

1936. Sorti du chef d’oeuvre « Les temps modernes » avec Charles Chaplin.

On donna en 1954 des paroles au thème de la romance, qui devint alors la chanson Smile (devenue depuis un standard), enregistrée pour la première fois par Nat King Cole, et plus tard repris par des artistes tels que Dalida (sous le titre Femme), Barbra Streisand, Diana Ross, Petula Clark, Judy Garland …

 

1947. Michel Simon est « Non coupable », un film noir captivant.

 

1952. Sorti du film « Le fruit défendu" avec Fernandel.

 

1954. Sorti du film « Le mouton à cinq pattes » avec Fernandel.

 

1958. Sorti du film « La vie à deux » avec Fernandel.

 

1975. Sorti du film « Les trois jours du Condor » sans Fernandel.

 

2003. « Les invasions barbares » est à l’affiche du Lido de Carmaux.

« Tu sais ce que je te souhaite? D'avoir un fils aussi bien que toi.

 

2008. « Entre les murs » est un trésor d'humanité.

« Souleymane, si seulement tu pouvais écrire des choses aussi intéressantes sur ta feuille que sur ton bras, ça serait extraordinaire.

 

2008. « Faubourg 36 » est une petite merveille.

« Un programme inoubliable pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, avec des chansons, de la magie, du rire, des jolies femmes, entrez vite, ça va commencer …

Télévision : Le 24 septembre 67, c'est la diffusion du 21ème épisode des Envahisseurs.

David Vincent les a vus.

Musique : En 91 - il y a trente ans, jour pour jour -, sortie dans les bacs de l'album "Nevermind" de Nirvana dont la célèbre pochette avec le bébé dans la piscine est encore dans toutes les mémoires.

 

Sport.

2004 : Richard Virenque fait ses adieux de coureur cycliste à ses supporters depuis la scène de l'Olympia de Paris.

 

Fait divers.

 

1952 : disparition du sous-marin La Sibylle.

 

Carnet noir : Françoise Sagan - à ne pas confondre avec Peter - nous quitte en 2004 après avoir déclaré à sa concierge : "Si tout était à recommencer, je recommencerais bien sûr, en évitant quelques broutilles : les accidents de voiture, les séjours à l'hôpital, les chagrins d'amour. Mais je ne renie rien."

Quelques années plus tard, en 2017, c'est au tour de Gisèle Casadesus de se retirer. Sous les traits de Mme Mercier dans "Les enfants du marais", elle avait dit :

"Je me suis toujours demandé pourquoi mes premiers souvenirs datent de ce printemps-là. Sans doute est-ce la même chose pour tout le monde. Avant, on a des souvenirs bien sûr, mais on est trop petit, ce sont des bribes, des images éparses. Et puis à quatre ans, cinq ans, d'un coup, c'est comme si on existait vraiment. Tout s'inscrit pour toujours en vous et on peut même longtemps, longtemps après le raconter comme une histoire..."

Bonne journée à tous. * **

* "L'Almanach de Matka" (version audio) est disponible en MP sur simple présentation de votre pass-sanitaire.

** Demain, nous fêterons les "Aurélie".

Tiens, donc. 

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
24 septembre 2022 6 24 /09 /septembre /2022 17:37
"L'Almanach de Matka : Le 23 Septembre

"Aujourd'hui, nous sommes le 23 septembre et nous fêtons les "Constant", des garçons qui - d'après les bouquins ! - apportent du bonheur.

Si vous en connaissez, vous avez de la chance.

La Pin-Up du jour n'est autre que Betty Grable qui est devenue la plus populaire pour les soldats américains pendant la seconde guerre mondiale en surclassant cette bécasse de Jane Russel.

Pour info : la photo que vous avez sous les yeux a été prise par Frank Powolnya et fut tiré à 5 millions d''exemplaires pour remonter le moral des G'I''s pendant qu'ils étaient dans le dur.

Le dicton du jour : "Coucher de poule et lever de corbeau retarde l'heure du tombeau ...

Un jour, un souvenir : "Zéro + zéro = la tête à toto.

La blague du jour : Le maître demande à Toto : "Par quel produit la ville d'Agen est-elle connue ? "Par ses agenda, m'sieur..."

Robert (Mirandol-Bourgougnac)

Music-hall : 23 septembre 54, Georges Brassens - qui avait coutume de dire qu'une chanson est "une lettre à un ami" est pour la première fois à l'Olympia. A son répertoire, "La mauvaise graine", "L'Auvergnat", "Les sabots d'Hélène" etc etc etc...

C'est - enfin ! - la consécration.

Courrier : Sachez que le 23 septembre 1957, Mamie a reçu une carte postale de Concarneau où on lisait au dos : "L'amour est un trésor de souvenirs." Signé Marcelle.

Elle ajoutait en PS : "Sur dix mecs, il y a onze cons."

1848 : L'homme d'affaires américain John B. Curtis fabrique et commercialise le premier chewing-gum (« pâte à mâcher »).

 

1913 : L'aviateur Roland Garros réussit la première traversée aérienne sans escale de la Méditerranée, en 7 heures et 53 minutes.

Carnet rose : En 1938, c'est le premier cri de Romy Schneider qui nous livre un conseil précieux : "On peut rester éternellement jeune, si, chaque jour, on s'enrichit de moments merveilleux.

 Cinq ans plus tard, c'est au tour de  Julio Iglesias de pointer le bout de son nez. L'occasion de chanter son refrain le plus touchant : "Je n'ai pas changé, je suis toujours ce garçon un peu fou qui te parlait d'Amérique mais n'était pas assez riche pur t'amener à Corfou. Mais toi non plus..."

1930. Ray Charles ouvre enfin les yeux.

« Je suis aveugle, mais on trouve toujours plus malheureux que soi… J’aurai pu être noir.

 

1949. Bruce Springsteen pousse son premier cri.

« Born in the USA …

 

1969. Patrick Fiori fait enfin parti de l’aventure.

Le pire surnom que l'on me donne, c'est « Patoche ».

 

1974. Cyril Hanouna pointe le bout de son nez.

« Je me suis rendu compte que j’étais saoulant …

Cinéma : En 81, "Garde à vue" sort sur les écrans et partage l'affiche avec "A nous la victoire".

"Allez Hatch, bloque-le, bloque-le."

1959. « Les belles de nuit » avec Gérard Philipe, Gina Lollobrigida et Martine Carol se laisse regarder.

 

 

1981. « Putain d’histoire d’amour » sort à son tour :

La critique de Télé7Jours : « Ce film n’a pas vraiment d'intrigue mais beaucoup d'atmosphère. Un film subtil et original. On aime ou on déteste »

 

2015. « Everest » fait son petit bonhomme de chemin.

« Je sais que tu souffres mais dans quelques jours et pour toute ta vie, tu seras le type qui sera arrivé au sommet de l'Everest.

 

La recette du jour ? Une salade de fruit.

Jolie, jolie...

 

Sport.

1957. Au Yankee Stadium de New York, l'Italien Carmen Basilio bat Ray Sugar Robinson aux points et devient champion du monde des poids moyens de boxe.

 

Carnet noir :

1939. Sigmund Freud n’est plus.

« Au commencement était l’action …

 

1973. Pablo Neruda nous quitte.

Ah ! si seulement avec une goutte de poésie ou d'amour nous pouvions apaiser la haine du monde !

 

2020. Juliette Gréco nous abandonne.

La mort est une chose normale, pourquoi en faire une affaire ? On n’est pas si important que ça. J’ai compris que j’allais mourir quand mon grand-père est décédé. J’avais sept ans. J’ai su que ça existait et j’ai accepté ça très bien.

 

1970. Le grand Bourvil  nous quitte. Je sais de source sûre qu'il avait dit à sa voisine de palier - avant de prendre sa clé qu'il avait caché sous son paillasson - : "Chaque éclat de rire du spectateur me procure la même joie que, pour un jeune homme sentimental, le baiser de l'être aimé."

 

Le refrain de la fin est évidemment de Bourvil : 

 

"Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu

Ce dont je me souviens c'est qu'on était heureux

Les yeux au fond des yeux

Et c'était bien

Et c'était bien …

 

Bonne journée à tous. * **

* Vous pouvez recevoir "L'Almanach de Matka" sur simple demande en MP contre un baiser. Juste un baiser.

Sans la langue.

** Demain, nous fêterons les "Anatole".

"Vive la France.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin