Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2022 4 06 /01 /janvier /2022 16:17
"L'Almanach de Matka : Le 6 Janvier

"Aujourd’hui, nous sommes le 6 Janvier et nous fêtons « L’épiphanie ».

Le saviez-vous ? Cette tradition date de l’époque romaine où il était coutume de désigner le jour de l’Épiphanie un Roi de la fève en cachant, dans une galette, un petit billet en bois ou une figurine en porcelaine …

 

Le dicton du jour : « Si le soir des rois beaucoup d’étoiles tu vois ; auras sécheresse en été et oeuf au poulailler … 

 

Souvenirs du grenier : « Le pastis, c'est comme les seins. Un, c'est pas assez et trois c'est trop. »

 

La réclame du jour : « Un Ricard sinon rien

 

La blague du jour : « Du reste, ma fille épouse un homme dont le nom est très connu. 

« Comment s’appelle-t-il ? »

- Durand ! »

Claude (Albi)

 

Courrier : Sachez que Mamie a reçu une carte postale le 6 Janvier 1964 où on lisait au dos : « Le souvenir est le parfum de l’âme. »

 

Sherlock Holmes fait sa première apparition le 6 janvier 1887.

Le public britannique découvre le détective et son ami, le docteur Watson, dans une nouvelle intitulée A study in scarlet (titre français : Une étude en rouge) et publiée par le Beeton's Christmas annual. Son auteur est un médecin de 27 ans, Arthur Conan Doyle..

 

2005 : La population chinoise passe la barre du 1,3 milliard d’habitants.

 

« Sept cent millions de chinois

Et moi, et moi, et moi

Avec ma vie, mon petit chez-moi

Mon mal de tête, mon point au foie

J'y pense et puis j’oublie

C'est la vie, c'est la vie …

 

Carnet rose.

1412. Naissance de Jeanne d’Arc, la pucelle d'Orléans.

 

1938. Naissance d’Elisabeth Tessier, la voyante de Mitterrand.

 

Cinéma.

1954. L’ennemi public N°1 avec Fernandel fait un tabac.

 

1999. Les joueurs.

 

Faits divers.

1994 : la patineuse artistique américaine Nancy Kerrigan est agressée dans son pays à coups de barre de fer dans un genou et des vestiaires à sa sortie d'entraînement par un inconnu dont une enquête révélera une proximité avec sa rivale Tonya Harding.

 

Demain nous fêterons la fête de « Raymond »

La suite prochainement.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 15:01
"L'Almanach de Matka : Le 5 Janvier

"Aujourd’hui, nous sommes le 5 Janvier et nous fêtons les « Edouard  ».

Présentation : Les Édouard sont avant tout des hommes d'action.

Comme Edouard Balladur.

 

Le dicton du jour : « A janvier sage, bon présage … 

 

Souvenirs du grenier : « Maman est en haut qui fait des gâteaux, Papa est en bas qui fait du chocolat… 

 

La blague du jour : « Les mendiants sont ceux qui se rappellent le mieux leur passé parce qu’ils voient tous les jours des sous venir ! …

Léon (Niort)

 

La pensée du jour est d’Anatole France : « Un conte sans amour c’est comme du boudin sans moutarde ; c’est chose insipide. »

 

La réclame du jour : « Amora, la moutarde de Dijon

 

Courrier : Sachez que Mamie a reçu une carte postale le 5 Janvier 1964 où on lisait au dos : « Notre richesse, ce sont nos souvenirs. »

 

Le 5 janvier 1895, le capitaine Alfred Dreyfus est solennellement dégradé dans la cour de l'École Militaire, à Paris, sous l'inculpation de haute trahison. Il sera ensuite envoyé à l'île du Diable, en Guyane.

 

1637 : Première représentation du Cid de Corneille (théâtre du Marais de Paris).

"A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire."

 

Carnet rose.

1946. Naissance de Diane Keaton.

 

Cinéma.

1949. Crime passionnel crève l’écran.

 

1966. A.B.C contre Hercule Poirot est à l'affiche.

 

1967. La comtesse de Hong-Kong est à l’affiche avec Marlon Brando et Sophia Loren.

Un succès retentissant pour Petula Clark qui interprète C'est ma chanson, tirée du film de Chaplin.

 

2000. Le film Sixième sens est à l’affiche.

"Je vois des gens qui sont morts."

 

Carnet noir.

1956. La grande Mistinguett nous quitte.

« Plus on les fait languir, plus elles filent doux. A moins qu’elles ne filent ailleurs. »

 

Demain nous fêterons la fête de « l’Epiphanie »

La suite prochainement.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 10:39
"Le Supplément" du 5 Janvier

"Mistinguett, c’est tout un poème, l’histoire ahurissante d’une fille de rien qu’une énergie sans pareil hisse au sommet, une "propriété nationale" dira Colette.

 

 Elle vend ses petits bouquets devant le casino d’Enghien-les-Bains avant de tâter du caf’conc. Non pas qu’elle ait de la voix, du jeu de jambe ni même qu’elle soit belle.

 

 Elle n’a rien de cela mais bien davantage : le bagout, l’entrain, la folie, la fantaisie, la drôlerie...

 

  Sur les planches, elle apprend peu à peu à canaliser son énergie et à composer son personnage.

 

 Elle joue les comiques, les gigolettes et les épileptiques , ainsi que l’on nomme les artistes quelque peu remuants.

 

 Elle fait son bonhomme de chemin. Le public adore sa dégaine avec ses petites jupettes et ses socquettes.

 Jean Cocteau plus que quiconque ! Il n’a pas encore le sou mais économise pour voir son idole sur les planches et la fleurir de petits bouquets de violettes.

 

 Après le Moulin-Rouge dans La valse chaloupée, elle débarque aux Folies-Bergère en 1911, au bras de Maurice Chevalier. Il a quitté Fréhel pour ses beaux yeux : une idylle qui les liera dix ans.

 

 Le couple propose La Valse renversante. Il y a de quoi...

 

 Une danse plus proche de la roulade que de la chorégraphie ! Les deux, en pleine étreinte, doivent faire chavirer quelques meubles, se projeter sur un sofa avant de se rouler sur le tapis sans s’être déliés : de quoi s’aimer à la folie pendant une décennie !

 Et que n’aurait pas tenté la Miss pour libérer son homme fait prisonnier dans un camp allemand ? ...

 

Jusqu’à quérir l’aide du roi d’Espagne, l’un de ses plus fervents admirateurs !

 

 Leur folle romance est un chapelet de scènes et de provocations. Toujours prompte à jeter de l’huile sur le feu de leur amour et à aiguiser la jalousie de son homme, elle célèbre même à grand renfort de tambour son faux mariage avec Mayol, pourtant inverti notoire.

 

 La guerre achevée, s’ouvre une époque nouvelles, de folles années...

 

 Les chansons deviennent alors bien guillerettes, ainsi C’est une gamine charmante extrait de Phi-Phi, ou encore Dédé. L’Amérique fait alors rêver, son charleston, son fox-trot, son blues et son ragtime.

 

 C’est le temps du grand escalier bordé de nymphes à paillettes et à plumes et des "L’ai-je bien entendu ?" et guirlandes de gambettes gainées...

 

 Mistinguett entre dans la danse. Parée de ses trucs en plumes et d’une fortune colossale en bijoux, sans oublier ses maigrelettes gambettes que l’on dit assurées pour cinq cent mille francs, elle met le feu au Casino de Paris.

 

 Son nom brille en lettres de feu à l’affiche de En douce, de Ça c’est Paris... Ou encore de La java de Doudoune avec comme jeune premier Jean Gabin, de Paris qui jazz avec pour chanson vedette Mon homme. N’est-elle pas tordante lorsqu’elle entonne de sa voix maladroite :

 

"Il m’a vue nue ? Il m’a vu nue. Toute nue

Sans cache-truc, ni soutien-machins

J’en ai rougi jusqu’aux vaccins...

 

 Elle prête son image aux plus grands couturiers, à des parfums, à des automobiles symbolisant alors le luxe dans toute sa splendeur. Elle incarne si brillamment Paris que l’Amérique la réclame.

 Et notre Miss s’installe à Broadway et Mon homme, dont on murmure qu’elle s’adresse alors à Maurice Chevalier, transformé en My man y est un succès colossal.

 

 Mistinguett est alors une telle légende qu’elle se permet même de se mettre en scène dans un de ses refrains, C’est vrai.

 

"On dit que j’ai de grandes quenottes

Que je n’ai que trois notes

C’est vrai !

Mais j’s’rais pas Mistinguett

Si j’étais pas comme ça !

 

 Elle tire sa révérence à 81 ans. Et si l’on donne aujourd’hui l’âge de la Miss, il fut longtemps secret d’état.

 

 Celle-ci refusait en effet de le dévoiler, si bien que la chose ne manquait pas d’être tournée en dérision...

 

 Le chansonnier Marcel Achard en fera un texte hilarant : "On prend la date de naissance de la Miss, on soustrait le chiffre de lui-même et on brûle ensuite le papier sur lequel on a fait le calcul. Puis on additionne le nombre de lettres que la Miss a reçues pendant les douze derniers jours et on multiplie par le nombre de ses toilettes d’été, on retranche son dernier cachet, on ajoute le nombre de ses mariages vrais ou faux, on enlève trois mois par enfant, on retranche dix ans par galanterie..."

 

 Finalement, l'un dans l'autre, de Chevalier, ne restera plus que l'amitié.

 

 Et Mistinguett constate :

 

"Nous nous sommes revus... J'avais toujours de la peine. mais il existe des choses plus importantes que les choses sans remède, les revues succédaient au voyage et il fallait que je fasse ma vie."

 

... analyse :

"La présence de Chevalier ne m'a jamais apporté grand-chose. Mais son absence a dominé le reste de ma vie. peut-être est-ce ma faute s'il m'a quittée..."

 

... vise juste :

"Peut-être est-ce parce que je n'ai jamais pu oublier le garçon qui essayait son premier smoking en chaloupant sur le boulevard pour faire distingué, si gonflé de sa nouvelle importance, que l'on n'aurait pas pu glisser une feuille de papier à cigarette entre son fond de culotte et ses fesses.

 

... et enfin avoue :

 

"En ce qui me concerne, Maurice n'est jamais vraiment parti ni revenu. En amour, je me passe de géographie.

 

 Le souvenir de ce que fut notre amour me tient lieu, toute ma vie, d'état d'âme.

 

Grâce à lui les paroles les plus anodines prennent du paysage... En cachette, je songeais encore à lui... Maurice Chevalier, c'est un chapitre à part dans ma vie, sans grand rapport avec les dates, sans grand rapport même avec la vie que nous avons menée.

 

 Notre histoire n'est peut-être pas fini..."

 

La miss écrit ces lignes en 1954. Elle a soixante-dix-neuf ans. 

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
4 janvier 2022 2 04 /01 /janvier /2022 14:34
"L'Almanach de Matka : Le 4 Janvier

"Aujourd’hui, nous sommes le 4 Janvier et nous fêtons les « Olivon ».

Présentation : Les Odilon sont soucieux de leur apparence.

 

Le dicton du jour : « Le jour de la Saint Odilon souvent n’amène rien de bon … 

 

Souvenirs du grenier : « Les femmes à la maison repassaient en regardant le feuilleton sur la première chaîne ou Aujourd'hui Madame sur la deuxième.

 

La blague du jour : « Si mon patron ne retire pas ce qu’il m’a dit, je quitterai l’usine. » « Qu’est-ce qu’il vous a dit ? » « Il m’a dit « Je vous renvoie ! »

Marcelle (Amiens)

 

La réclame du jour : « La Boldoflorine, la Boldoflorine, la bonne tisane pour le foie

 

Courrier : Sachez que Mamie a reçu une carte postale le 4 Janvier 1964 où on lisait au dos : « Les souvenirs, c'est ce qu'on peut apporter de plus beau dans l’éternité

 

1863 : Un brevet d'invention est accordé au New Yorkais James Plimpton pour les patins à roulettes.

 

1890 : Apparition des Facéties du sapeur Camember, dans Le Petit Français illustré.

 

Carnet rose.

1957. Naissance de Joël Bats.

 

Cinéma.

1947. Hantise est à l’affiche avec Charles Boyer, Ingrid Bergman et Joseph Cotten.

2006. Lord of war sort sur les écrans.

 

Télévision.

1972 : Première de l'émission télévisée Des chiffres et des lettres en France.

 

1985 : Première en France de la saga télévisée Châteauvallon.

 

1987 : Première diffusion en France jusqu'en 1992 de la série télévisée originelle Mac Gyver sur "Antenne 2 ".

 

Carnet blanc.

1802 : Mariage de Louis Bonaparte et d'Hortense de Beauharnais.

 

Carnet noir.

1960. Décès d’Albert Camus.

« Tout homme est un criminel qui s’ignore. »

 

Demain nous fêterons les «Edouard »

La suite prochainement.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
3 janvier 2022 1 03 /01 /janvier /2022 12:29
"L'Almanach de Matka : Le 3 Janvier

"Aujourd’hui, nous sommes le 3 Janvier et nous fêtons les « Geneviève ».

Présentation : Geneviève passe souvent pour une femme de caractère.

 

Le dicton du jour : « Sainte Geneviève ne sort point, si saint Marcel ne la rejoint 

 

Souvenirs du grenier : « Quand Sophie, Pierre et Charles faisaient la course, c'était Sophie qui gagnait, car Charles traînait, Pierre freinait, alors que Sophie démarrait

 

La blague du jour : « Pourquoi le Pernod a-t-il été condamné ? Parce que le 3 janvier, l’agent Ciane a surpris le père Nod rossant la mère Picon en présence de la môme Inette. »

Marcel (Marseille)

 

La réclame du jour : « C’était le temps où l'on voit des coureurs partager l'apéro à l'ombre d'un camion Pernod ou d'une fourgonnette Boldoflorine, et en rigolant !

 

Courrier : Sachez que Mamie a reçu une carte postale le 3 janvier 1964 où on lisait au dos : « Un homme, c'est un rendez-vous de souvenirs. »

 

Carnet rose.

1929. Sergio Leone entre en jeu.

"Si on travaille pour gagner sa vie, pourquoi se tuer au travail.

 

Cinéma.

1947. Les desperados entrent en scène.

 

2001. Mon beau-père et moi est à l’affiche.

 

Carnet noir.

1931. Joseph Joffre n’est plus.

"Une troupe qui ne peut plus avancer devra, coûte que coûte, garder le terrain.

 

1974. Luigi « Gino » Cervi - Peppone - nous quitte.

 

Demain nous fêterons les «Odilon »

La suite prochainement.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
2 janvier 2022 7 02 /01 /janvier /2022 12:05
"L'Almanach de Matka : Le 2 Janvier

"Aujourd’hui, nous sommes le 2 Janvier et nous fêtons les « Basile ».

Présentation : Les Basile ne sont jamais dépassés par les évènements.

 

Le dicton du jour : « Le temps du deux janvier présage celui de septembre

 

Souvenirs du grenier : « Si tu reviens, ramènes tes tickets de pain. Tu sais très bien que sans ticket, on trouve rien. 

 

La blague du jour : « Il y a deux ans que je ne parle pas à ma femme. 

« Pourquoi ?  

- Pour ne pas l’interrompre. »

Maurice (Brest)

 

La réclame du jour : « Pourquoi Picon ? Parce que c’est bon ! 

 

Courrier : Sachez que Mamie a reçu une carte postale le 2 Janvier 1964 où on lisait au dos : « A Brest, il fait 28°. 15 le matin… Et 13 l’après-midi…

 

1941 : Apparition du meilleur ami de Tintin, le Capitaine Haddock, dans un épisode du Crabe aux pinces d’or.

 

Le 2 janvier 1942, Jean Moulin est parachuté en France pour organiser la résistance intérieure et la placer sous les ordres du général de Gaulle…

 

1958. Souffrante, Maria Callas la célèbre cantatrice déclare forfait après le 1er acte de La Norma de Bellini lors d'une soirée de gala à l'Opéra de Rome créant un scandale sans précédent en Italie ! Cet incident fait la une des journaux du monde entier pendant plusieurs jours.

 

1990 : Marlene Dietrich reçoit la Légion d'honneur.

 

Carnet rose.

1959. Naissance de Bernard Thibault.

« Grève générale. »

 

1967. Basile Boli ouvre enfin les yeux.

« Allez l’OM !

 

Cinéma.

1972. Un frisson dans la nuit est à l’affiche.

Clint Eastwood raconte : « Après m’être tapé la tête contre les murs pendant 17 ans, hanté les plateaux, influencé parfois par mes propres idées les angles de prises de vue, vu les acteurs partir dans n’importe quelle direction sans être aidés, et travaillé avec des réalisateurs bons ou mauvais, je suis arrivé au point où je me sens capable de réaliser mes propres films. Je me souviens de toutes les erreurs mais aussi des bonnes choses. J’en sais assez pour contrôler mes propres projets et obtenir ce que je veux des acteurs …

 

Télévision.

1991 : diffusion en France du premier épisode de la série télévisée américaine à succès mondial « Alerte à Malibu ».

 

Faits divers.

1971 : Soixante-six personnes meurent étouffées et piétinées dans un stade, à Glasgow en Écosse.

 

Carnet noir.

1960. Le champion Fausto Coppi nous quitte.

« On garde toujours en soi une part de l’enfant qui ne disparaît jamais… Echo, image fugace, réapparition éphémère d’une odeur, d’un goût, d’une silhouette… Chez moi, je vivais avec mes copains, à l’ombre des champions…

 

2016. Michel Delpech n’est plus.

« Ma famille habite dans le Loir et Cher …

 

Demain nous fêterons les «Geneviève »

La suite prochainement.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 23:41
"L'Almanach de Matka : Le 1er Janvier

"Aujourd’hui, nous sommes le 1er janvier.

Olé.

 

Le dicton du jour : « Nuit du nouvel an sereine, signe d’une année pleine.  …

 

La pensée du jour est de Philippe Bouvard : "Bonne année : Charmante coutume, qui fait qu'un jour par an, on souhaite bonheur, santé, prospérité et longue vie à des gens que, les trois cent soixante-cinq autres jours, on laissera – s'ils n'ont pas trop mauvaise haleine – crever la gueule ouverte. ”

 

La blague du jour : « Ma femme voulait appeler notre futur enfant Gérard et moi je souhaitais le nommer François. - Et finalement, comment l’avez-vous appelé ?   Juliette.  Eugène (Vesoul)

 

A part ça, vous avez sous les yeux Mamie Van Doren - la Pin-up du jour - qui a été la maîtresse de Clark Gable, Howard Hugues, Elvis Presley, Burt Reynolds, Steve Mc Queen, Clint Eastwood, Warren Beatty etc etc etc...peut-être parce qu'elle avait coutume de dire quand elle voulait passer à la casserole  : "Oups, j'ai oublié de mettre une culotte. »

Ambiance.

 

La réclame du jour : « Casserole avec trous pouvant servir de passoire, 11,40 F. Passoire sans trous pouvant servir de casserole, 8,95 F.

 

 

La pensée du jour : "T’as pas souffert pour le commander, t’as qu’à souffrir pour le faire. »

 

Souvenirs du grenier : « Zéro + Zéro = La tête à toto

 

En vrac.

1502 : le navigateur Gaspar de Lemos découvre la Baie de Guanabara, qu'il a confondue avec une rivière et qu'il baptise alors Rio de Janeiro (Rivière de Janvier, en portugais, actuel Brésil).

 

Le 1er janvier 2002, 304 millions d'Européens, dans douze pays de l'Union européenne, découvrent leur nouvelle monnaie, l'euro, sous forme de billets et pièces.

 

 

Élu par les parlementaires réunis en Congrès à Versailles, Vincent Auriol devient le 16 janvier 1947 le premier président de la IVe République française. 

 

Ancien parlementaire et ministre socialiste, il se qualifie avec fierté de « meilleur ami de Léon Blum ». Ministre des Finances sous le Front populaire, il lance à son arrivée au ministère : « Les banques, je les ferme, les banquiers, je les enferme ! »

 

Il fait partie des 80 parlementaires qui ont refusé les pleins pouvoirs à Pétain le 10 juillet 1940.

 

Fils d'un boulanger de Muret (Haute-Garonne), il s'acquiert une grande popularité par sa simplicité et sa faconde et, tout au long des sept ans passés à l'Élysée, s'efforce de maintenir le régime à l'écart des extrêmes.

Ça pose un homme.

 

Télévision : 1958. La première chaîne diffuse le premier épisode des « 5 dernières minutes ». "Bon Dieu… mais c’est bien sûr !

 

Courrier : « Sachez que Mamie a reçu une carte postale le 1er janvier 1934 ou on lisait au dos : « Les souvenirs du bonheur sont les rides de l’âme. »

 

 

Le mot de Mamie : "Dormant la grasse matinée, n'espère pas de bonne année. ”

Citation de la sagesse populaire

 

Carnet rose :

1863. Pierre de Coubertin fait enfin parti de la fête.

« L’important c’est de participer. »

 

1948. Louis Chedid ouvre enfin les yeux.

« Donnez-vous des rendez-vous partout,- Dans les champs, dans les choux, - Faites-vous des baisers tout de suite. Le temps passe à toute vitesse, - Roulez jeunesse.

 

1939. « Dès l'instant où j'ai ouvert ces livres et commencé à les lire, j'ai su qu'Angélique était moi et que j'étais Angélique. »

Michèle Mercier

 

 

1953. Alpha Blondy pousse son premier cri.

"Multipartisme ...

 

1955. Douglas Kennedy se joint à nous.

"Le premier, le tout premier souvenir de lui est un regard ...

 

Cinéma :

1949. Duel au soleil avec Gregory Peck a pris un coup de vieux

 

1968. Benjamin ou les mémoires d’un puceau avec Deneuve, Piccoli et Michèle Morgan nous laisse sur notre faim.

 

1971. Mourir d’aimer sort sur les écrans.

« Tu es le printemps, moi l’automne

Ton cœur se prend, le mien se donne

Et ma route est déjà tracée…

 

1974. Nos plus belles années est à l'affiche du Lido de Carmaux.

« Tu te crois facile ? Comparé à quoi, à la guerre de cent ans ? »

 

1978. "Flic ou voyou" avec Belmondo sort à son tour.

"Je sais bien que t'as pas buté l'autre imbécile ! Mais t'en as fait flinguer d'autres ! Si on rajoute à ça le racket, la drogue, les putes, ça fait une jolie carrière quand même ! Les vingt ans que tu vas prendre, [c'es]t'un peu la médaille du travail qu'on va te remettre.

 

1989. « Mes meilleurs copains » sont à l’affiche du Lido de Carmaux.

« Y a pas mort d’homme »

 

2000. Claude Lelouch présente "Une pour toutes"., quinze après Mariage.

 

2014. "Jamais le premier soir" est le navet du jour.

"Dès le réveil, souriez cinq minutes ...

 

Radio :

1955 : naissance de la station française de radiodiffusion Europe 1.

 

 

Le saviez-vous ? 1er janvier 1963. Lors d’un réveillon très arrosé, à trois heures et demi du matin. Eddie Barclay fait signer à Claude François un contrat d’exclusivité accompagné d’un chèque de 50 000 francs ! Dégrisé, le chanteur se souvient qu’il est chez Philips… Problème. Il renvoie le contrat avec une lettre d’excuses mais Barclay l’attaque pour rupture abusive de contrat.

 

1962 : en Angleterre, les Beatles, encore inconnus, enregistrent leurs premières chansons en studio mais la maison de disque Decca refuse de prendre le groupe sous contrat.

 

Sport.

1906 : premier match officiel de l'Équipe de France de rugby à XV contre la Nouvelle-Zélande, score final 8-38 pour les All-Blacks.

 

Recette de grand-mère : "Il y a beaucoup de points communs entre la cuisine et le sexe. On consomme une union, on dévore des yeux, on a faim de l'autre... L'homme a toujours besoin de manger et de se reproduire, et dans les deux cas, il faut passer à la casserole. 

 

Lecture.

1818 : publication anonyme du roman épistolaire Frankenstein ou le Prométhée moderne, de Mary Shelley.

 

1890 : premier numéro du Mercure de France.

 

Carnet noir :

Maurice Chevalier nous quitte.

« Vieillir : c’est très mauvais signe quand on oublie de reboutonner sa braguette après avoir pissé, mais c’est pire quand on oublie de la déboutonner avant. »

Adieu l’artiste.

 

Le mot de la fin est une fois n’est pas coutume d'Olivia Ruiz née le 1er janvier 1980 :

"Le souvenir peut avoir besoin que tu le réveilles pour laisser parler tes fantômes. Ils ont tant de choses à nous apprendre si on se penche un peu sur ce qu'ils nous ont laissé.

 

Bonnes année à tous, * **

 

* « L’Almanach de Matka » (version audio) est disponible sur simple demande en MP contre une carte de voeux ou un plat de lentilles.

 

** Demain nous fêterons tous les « Basile ».

Comme Boli.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 00:12
"Le Supplément" du 1er Janvier

"6 mai 1889. L'inauguration de la tour Eiffel se déroule en grande pompe. Le monument va devenir le symbole de Paris. Quelques mois plus tôt, à Ménilmontant, un autre futur symbole a vu le jour : Maurice Chevalier.

 Au même moment, le chansonnier Léon Xanrof crée Le Fiacre, qui sera popularisé quelques années plus tard par Yvette Guilbert.

 "Un fiacre allait trottinant

Cahin, caha, Hue, dia, hop-là

Un fiacre allait trottinant

Jaune, avec un cocher blanc.

 Lorsque Maurice va à l'école, il est petit et gros, ce qui lui vaut le surnom de "Patapouf". Cinquante ans plus tard, il écrira cette chanson en souvenir de cette blle époque et de son quartier natal.

 "Les gars de Ménilmontant

Sont toujours remontants

Même en redescendant

Les rues de Ménilmuche ...

 Dans ce quartier d'ouvriers, "Patapouf" cherche à oublier la misère en se bagarrant avec les copains pour quelques billes. C'est pourtant le quartier préféré d'Aristude Bruant, celui qui le rendra célèbre grâce à cette ritournelle.

 "Papa était un lapin qui s'appelait J.B Chopin ...

 Paul, le grand frère de Maurice permet à la famille de subsister grâce à son salaire. Le samedi, sa mère accompagne les marmots au spectacle pour les distraire et faire "comme tout le monde". Maurice commence alors à rêver. Il s'imagine lui-même dans ce monde merveilleux. La petite graine est semée.

 Dans le salon indien du Grand Café, boulevard des Capucines, les frères lumières viennent de projeter devant trente-trois spectateurs L'Arrivée du train en gare de La Ciotat. Le 28 décembre 1895, le cinématographe est né. Le comique troupier Polin, lui, ne voit que la caissière.

 "Elle est belle, elle est mignonne

C'est un' bien jolie personne...

 A l'Elisée, Emile Loubet succède à Félix Faure qui a succombé le 16 février 1899 sur le canapé du salon bleu du Palais, dans les bras de sa maîtresse Marguerite Steinheil, l'épouse du peintre.

 Les chansonniers s'esbaudissent. marguerite devient "la pompe funèbre". Quant à son amant président,on dit de lui : "Il s'était cru César, il est mort Pompée."

 Le XXème siècle pointe son nez. La France est coupée en deux depuis l'Affaire Dreyfus qui marquera durablement les esprits.

 Dans les rues, on chante La Paimpolaise de Théodore Botrel et Viens Poupoule, colportées par Félix Mayol, le roi du café-concert.

 "Le samedi soir après l'turbin

L'ouvrier parisien

Dit à sa femme : Comme dessert

J'te paie l'café-concert...

Viens Poupoule, Viens Poupoule, viens !

Quand j'entends des chansons, ça me rend tout polisson.

Maurice est alors tour à tour peintre, apprenti imprimeur, menuisier, électricien, ouvrier mais son rêve demeure : devenir artiste, briller dans la lumière. Ne pouvant être acrobate, il décide de devenir chanteur !

  Il fait ses premiers pas au Céfe des Trois Lions puis enchaînent les contrats. Puis vient la consécration : l'Alcazar de Marseille.

 Le public très difficile broie les vedettes. il siffle, hurle, chahute, n'hésite pas à sortir de scène ceux qui ne conviennent pas. Celui qui entre en lever de rideau avant lui se fait hacher menu par le public. Il ne termine pas sa chanson.

 Quand Maurice descend à son tour dans l'arène, il est mort de trouille et commence à dérouler ses ritournelles dans un silence glacial.

 "Ah ! Les p'tits pois, les p'tits pois, les p'tits pois

C'est un légume très tendre

 A la troisième chanson, il est bissé. L'Alcazar éclate d'un grand rire sonore. Maurice a gagné, il a conquis la Canebière à dix-neuf ans. Il a ce mot : "Je marche sur une carpette magique."

Il rencontre ensuite Fréhel. La môme Pervenche fait le pont entre le Paris d'Aristide Bruant et celui d'Edith Piaf. Son mari lui préféra Damia, sa concurrente brune en fourreau noir dessiné par Sache Guitry, qui se fait un nom dans la chanson réaliste avec La Veuve, un texte contre la peine de mort.

 "Voici venir le prétendu

Sous le porche de la Roquette.

Appelant le mâle attendu,

La veuve, à lui s'offre, coquette.

Tandis que la foule, autour d'eux

Regarde frissonnante et pâle,

Dans un accouplement hideux,

L'homme crache son derneir râle.

 Chevalier décrit les premiers moments de cette rencontre avec celle qu'il nomme "sa longue folie charnelle" dans ses souvenirs tamisés par le temps.

 Mais extravagante, dévergondée, droguée, Fréhel est tout le contraire de Chevalier. Il s'éloignera progressivement de sa tigresse lascive qui l'embarquera dans d'insatiables parties de plaisir. Le désir fait place à la haine.

 Et ce sera grâce à une fameuse prestation aux Folies Bergère, où il donne la réplique à Mistinguett qu'il rompt définitivement avec l'interprète inoubliable de La Java Bleue, "celle qui ensorcelle quand on la danse les yeux dans les yeux".

 Mistinguett sera son premier grand amour.

 Nous sommes en 1913. Une époque insouciante où l'on chante Le Dénicheur et Si tu veux... Marguerite colportée par le grand Fragson.

  "Si tu veux faire mon bonheur

Marguerite, Marguerite.

Si tu veux faire mon bonheur

Marguerite donne-moi ton coeur.

 Le 28 juin 1914, l'héritier du trône d'Autriche est assassiné à Sarajevo par un Serbe bosniaque. C'est le déclencheur de la guerre, l'étincelle qui embrase l'Europe.

  Ce sera alors la pleine période des tourlourous qui vont triompher auprès des poilus avec une servante, belle, bienveillante et peu farouche, qui leur apporte le temps d'une chanson l'illusion du bonheur avant de retrouver leurs tranchées cauchemardesques. Cette servante, c'est Madelon, bien sûr.

 "La Madelon pour nous n'est pas sévère,

Quand on lui prend la taille ou le menton,

Elle rit c'est tout l'mal qu'elle sait faire,

Madelon, Madelon, Madelon.

 Mistinguett continue à acclamer son public, passe entre les rangs des spectateurs avec sa parure de plumes, montre ses gambettes dans une douce  euphorie et chante pour ceux qui se battent pour la France. Le cri des poilus :

 "A nos poilus qui sont au front

Q'est c'qui leur faut comme distraction ?

 Une femme, une femme !

 Qu'est c'qui leur f'rait gentiment

Passer un sacré bon moment ?

Une femme, une femme !

 Blessé, Maurice sera fait prisonnier puis sera libéré grâce à la Mist.

 Les retrouvailles sont poignantes. Il retrouve avec gourmandise les gambettes de sa douce folie, qu'elle interprète avec délectation dans cette chanson fétiche écrite par le complice de Maurice, Albert Willemetz :

 "On dit que j'ai de grandes quenottes

Que je n'ai que trois notes

C'est vrai ...

 Mais le retour à la vie parisienne est difficile. Mistinguett est navré. Les premières disputent séparent le couple.

 Huit mois plus tard, l'armistice est signé. Maurice chante La Madelon de la victoire, écrite dans l'euphorie des évènements.

 "Madelon, emplis mon verre,

Et chante avec les poilus,

Nous avons gagné la guerre

Hein ! Crois-tu, on les a eus !

 Paris redevient alors le lieu des plaisirs. Les rythmes syncopés du ragtime et du jazz naissant envahissent les cabarets, d'autant que les premiers disques arrivent d'Amérique. En France, on en est encore à danser la java dans les bals et les guinguettes.

 "L'grand Julot et Nan a,

Sur un ai de java,

S'connur'nt au bal musett'

Sur un air de javette ...

 Entre maurice et Mistinguett, les disputtes sont de plus en plus fréquentes. Maurice est engagé en cachette au Palace de Londres par la grande artiste Elsie Janis, et quitte le Casino de Paris. "Mist" est sous le choc, accuse le coup. La plaie qui vient de s'ouvrir ne se refermera plus.

 Elle écrit : "Je ne suis même pas capable de retenir le seul homme que j'ai vraiment dans la peau, le seul qui m'ait fait vibrer."

 Elle demande à ses amis de lui écrire une chanson qui décrive toute l'abnégation, tout le renoncement dont sont capables les femmes pour les hommes qu'elles aiment, quelque chose qui exprime à la fois son incontournable souffrance et son seul bonheur : son homme.

 Cette chanson fera le tour du monde. Chaque fois qu'elle interprète Mon homme, c'est pour lui, pour son Maurice, le seul véritable amour de sa vie.

 "Je l'ai tell'ment dans la peau

Qu'j'en d'viens marteau,

Dès qu'il s'approch' c'est fini

Je suis à lui

Quand ses yeux sur moi se posent

Ca me rend tout'chose. 

  

La suite ? Une chanson va faire sa fortune. Elle sera fredonnée par la France entière pendant au moins deux générations :

 "Dans la vie faut pas s'en faire

Moi je ne m'en fais pas ...

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
31 décembre 2021 5 31 /12 /décembre /2021 15:02
"L'Almanach de Matka : Le 31 décembre

"Aujourd’hui, nous sommes le 31 décembre et nous fêtons la « Saint-Sylvestre ».

 

Le dicton du jour : « Chaque saint-Sylvestre sonnée, nous fait plus vieux d’une année

 

La réclame du jour : « Maggi, en vente chez tous les épiciers

 

Le 31 décembre 192, l'empereur romain Commode (31 ans), réputé pour sa violence et son caractère fantasque, est assassiné par sa maîtresse Marcia. Celle-ci tente de l'empoisonner mais comme l'empereur arrive à vomir le poison, elle se résout à le faire étrangler...

 

Carnet rose.

1906. Georges Gosset pointe le bout de son nez.

Pour rappel, Georges Gosset est un chansonnier qui a fredonné entre autres On chante dans mon quartier.

 Ploum Ploum Tralala ...

 

1915. Naissance de Johnny Hess.

« Je suis swing »

 

1917. Suzy Delair est avec nous.

« Caméléon, ça va très bien avec ce que je suis. »

 

Chantons : « Avec son tralala, son petit tralala, elle faisait tourner toutes les têtes

 

1948. Donna Summer est enfin là.

Soirée disco.

 

Cinéma.

1917. Faisons un rêve de Sacha Guitry avec Raimu est à l’affiche.

« Les yeux dans les yeux, je vous le demande et vous supplie de me répondre : Voulez-vous du beurre sur le pain ? »

 

1946. « Les portes de la nuit » sort sur les écrans.

Le saviez-vous ? Jean Gabin et Marlène Dietrich devaient joué ce film mais Marlène Dietrich s'étant désistée, Marcel Carné la remplace par Nathalie Nattier et lui donne comme partenaire, sur les conseils d'Edith Piaf, Yves Montand alors jeune chanteur en plein triomphe au Théâtre de l’Étoile.

 

« Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,

Les souvenirs et les regrets aussi …

 

Carnet noir.

2020. Robert Hossein n’est plus.

 

Demain nous fêterons la « Bonne année »

La suite prochainement. 

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach
30 décembre 2021 4 30 /12 /décembre /2021 12:35
"L'Almanach de Matka : Le 30 décembre

"Aujourd’hui, nous sommes le 30 décembre et nous fêtons les « Roger ».

Présentation : Roger a une grande sensibilité et un esprit intuitif.

 

Le dicton du jour : « Il faut les avents froids et secs, si l’on veut boire sec

 

La réclame du jour : « Soir de Paris de Bourjois avec un « J » comme Joie

 

Le 30 décembre 1905, La Veuve Joyeuse triomphe à Vienne. Le compositeur austro-hongrois Franz Lehar renouvelle l'opérette.

 

1968 : Franck Sinatra entre en studio aux États-Unis enregistrer My way, une version anglophone de la chanson francophone Comme d'habitude dont Paul Anka avait acquis à Paris des droits d'adaptation, le 45 tours vinyle sortira en mars 1969 et fera le tour du monde des charts.

 

Souvenirs du grenier : « Dans les souvenirs d'enfance de chaque bon cuisinier se trouve une grande cuisine, une cuisinière en marche, un gâteau qui cuit et une maman. »

 

La blague du jour : « L’école primaire, le maître : « Par quels produits la ville d’Agen est-elle connue ? « Le gamin se grattant la tête :

- Par ses agenda, m’sieur. »

Monique (Carmaux)

 

Carnet rose.

1865. Naissance de Rudyard Kipling.

« Tu seras un homme mon fils …

 

1927. Robert Hossein est enfin parmi nous.

« Le passé, c'est un souvenir. Si vous vivez dans le passé, vous êtes foutu. Il faut espérer dans l'avenir, mais je trimballe une éternelle nostalgie de la vie…

 

1944. Patrick Topaloff déboule à son tour.

 

« J’ai bien mangé, j’ai bien bu …

J'ai la peau du ventre bien tendue

Merci petit Jésus …

 

Cinéma.

1960. Les tortillards avec Louis de Funès.

 

1964. Mariage à l’Italienne avec Sophia Loren.

 

1998. Rencontre avec Joe Black.

« Soit follement heureuse …

 

Radio.

1959. Johnny participe à sa première émission de radio. Il tiendra ensuite son premier succès avec : Souvenirs souvenirs

 

Carnet noir.

1913. Fragson n’est plus.

Tout allait pour le mieux puis c'est la tragédie : le 30 décembre 1913, rentrant chez lui, son père, l'accueille à coups de revolver. Jalousie ? Histoire de femmes ? D’argent ? Personne ne sait. Mais ses funérailles seront comparables à celles de Victor Hugo. »

 

Demain nous fêterons la « Saint-Sylvestre »

La suite prochainement. 

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin