Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 13:47

Poulbot 2"Le chéri de ces dames.

 

 Depuis le 29 octobre 1943, l'humoriste Pierre Dac, qui a réussi à rejoindre l'Angleterre, prend la parole au micro de Radio Londres et commence à interpréter ses chansons parodiques, comme celle-ci sur l'air du refrain qui symbolise la Révolution française.

 

 "Ah ! ça ira, ça ira, ça ira

Les collaborateurs à la lanterne

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira

Les collaborateurs on les pendra.

 

 Quand on lui rapporte que Chevalier serait assez favorable à l'occupant, il écrit...

 

"Et tout ça, ça fait de mauvais Français

Pour lesquels il n'est

Que le porte-monnaie.

 

 Dac est cinglant, ses parodies font mouche. L'indicatif de son émission épingle, sur l'air de Cucaracha, la collaboration.

 

 "Radio Paris ment

Radio Paris ment

Radio Paris est Allemand.

 

 Le jour J arrive enfin. A Saint-Meyme, le 6 juin, Chevalier et son petit clan écoutent le message salvateur : "Les asnglots longs des violons de l'automne". Les opérations de sabotage sont déclenchées.

 La grande bataille de Normandie peut commencer.

 Le Maréchal s'adresse au pays : "La France devient un champ de bataille. N'écoutez pas ceux qui conduisent le pays au désastre".

 Sur la BBc, le général de Gaulle annonce : "La bataille suprême est engagée !".

 Devenus fous furieux, les nazis se vengent en pratiquant la politique de la terre brûlée. Le 9 juin 44, 99 hommes sont pendus aux balcons de la ville de Tulle, libérée l'avant-veille par la Résistance.

 Le lendemain, les Allemands de la 2e SS-Panzer Division Das Reich rasent le bourg d'Ouradour-sur-Glane, faisant 642 victimesd.

 Le 14 août 44, les Alliés débarquent en Provence. Dix jours plus tard, Paris est libéré. Le lendemain, De Gaulle arrive à l'Arc de Triomphe. 

 La foule enthousiaste applaudit. Certains crient "vive Maurice !", Chevalier pour les uns, Thorez pour les autres.

 On est loin de l'époque où Maurice Chevalier chantait pour les troupes sur le front de l'Est et où il exprimait son attachement au Maréchal sur les ondes de Radio Paris.

 Il se resitue dans le paysage musical, grâce à cette Fleur de Paris qui amorce un nouveau départ.

 

" C'est une fleur de Paris

Du vieux Paris qui sourit

Car c'est la fleur du retour

Du retour des beaux jours.


La suite ? En France, Dranem et Mayol ont été remplacés par Trenet, Piaf, Henri Salvador et Juliette Gréco. Yves Montant commenc eà s'imposer avec des chansons ironiques. La jeuness d'après-guerre, rebelle et très méfiante vis-àvis de l'autorité attend les "lendemains qui chantent" de Paul Eluard, tout en cherchant à se venger des "salauds" chers à Sartre.

 Maurtice aura ensuite son meilleur rôle dans Le silence est d'or. Puis chante :


 "En s'éveillant,

Fredonnant une chanson,

C'est qu'ça va, ça va, ça va.

Y a du soleil à l'horizon...

L'année qui vient est celle du début de la reconstruction, avec la naissance de l'aérogare d'Orly, de la 2CV, d'Air France, des premiers grands barrages sur le Rhône, tandis qu'à l'étranger on assiste à la création de l'Etat d'Israël, à l'assassinat de Gandhi et à l'adoption par l'ONU de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

 Les chansons sont plus légères.

 Yves Montant interprète C'est si bon, Bourvil A bicyclette, et Suzy Delair s'expose Avec son Tralala. Chevalier a écrit une nouvelle chanson.

 

 "Pour les amants c'est tous les jours dimanche

Quand le printemps se répend dans Paris.

Les marronniers ont leur parure blanche

Du ciel il pleut des cris d'oiseaus sur les toits gris.


 Chevalier est sollicité le 14 novembre 1948 pour raconter la naissance du prince Charles, premier enfant de la reine Elisabeth - couronnée le 2 juin 1953 devant les caméras de télévision qui réalisent ainsi le premier direct d'un évènement de portée mondiale.

 

 Ensuite, il va créer Les Trois Baudets qui fera jaillir une belle brochette d'auteurs compositeurs interprètes tels que Brassens, Brel, Boris Vian, Guy Béart, Gainsbourg, Félix Leclerc, Francis Lemarque ou encore Bobby Lapointe.

 Aux Etats-Unis, la chasse aux sorcières du mac-carthysme a eu raison des époux Rosenberg, juifs new-yorkais communistes, accusés d'espionnage au profit de l'URSS et Sing Sing.

 En France, la guerre d'Indochine s'achève avec la défaite de Diên Biên Phû en mai 1954, tandis que démarre celle d'Algérie.

 Face à la grande vague de froid, l'abbé Pierre  entame une longue croisade contre la pauvreté, sous la nouvelle présidence de René Coty. Yves Montand chante Mon pote le gitan, Mouloudji Un jour tu verras, Charles Aznavour Au creux de mon épaule.

 Dans la foulée, Albert écrit une série de nouvelles chansons dont ce Chapeau de paille qui fera l'ouverture du prochain spectacle.


 "Par tes reflets tu m'as ensoleillé

Toi qui vivras tant de batailles,

Mon comapgnon et mon allié

Quoique parfois on blague, on raille

Cher canotier laisse-moi te remercier.


 Le 5 janvier 1956, l'amour de sa vie s'éteint à 81 ans. La "Mist" de la valse renversante n'est plus. Il lui écrit, sorte d 'adieu au-delà du temps.

 

 "Tu ne pars pas.

Tu ne disparais pas.

Tu te transformes, voilà tout.

Tu seras toujours là où la vie me conduira.

Tu as été ma femme, ma maîtresse, ma plus garnde amie.

Tu as aimé ma mère.

Tu resteras pour tous une lumière entre les lumières de la Ville Lumière.

Eternellement.

A tout de suite, Mist.

 

 Pendant ce temps la France de De Gaulle bouge au rythme des chansons de Sacha Distel, qui lance la mode des scoubidous, Gainsbourg prend le métro avec son Poinçonneur des lilas, Dalida adore les jolis yeux de son Bambino, et Bourvil sa salade de fruits hawaïenne. Maurice, toujours aussi fringuant, s'extasie avec Ah ! Donnez m'en d'la chanson de René Rouzaud qui vient de connaître le succès avec La Goualante du pauvre Jean interprétée par Edith Piaf.

 "Du swing, du rock ou d'la java

Mais pas du toc et qu'au bout de ça

On voit une fille dont le coeur bat.

 

 Maurice est un séducteur-né. Il peut conquérir toutes les femmes qu'il croise. Du reste, il a tenu dans ses bras tout le gratin du show business international, les créatures de rêve du XXème siècle : Jeanette Mc Donald, Claudette Colbert, Marlène Dietrich, Marylin Monroe, Jayne Mansfield, Mistinguett, Josette Day, Nita Raya, Marie Déa, Gina Lollobrigida, Judy Garland, Sophia Loren, Brigitte Bardot, Leslie Caron, Shirley Mc Lane, Martine Carol, Audrey Hepburn, Deborah Kerr, Barbara Streisand...

 Louise de Vilmorin dira de lui : "Je crois que tous ceux qui créent comme ils respirent ont toujours un fond de mélancolie qui n'est peut-être que le résultat de leur dépense de feu."

 

 Nous sommes au début des anneés 60. les sixties arrivent avec leur déferlement de nouvelle vague, de nouveau franc, de nouvelle mode, de nouveau roman, de nouveaux chanteurs.

 Les enfants du baby-bbom découvrent avec envie l société de consommation. Réfrigérateur, scooteur, juke-box, flipper, bay-ffot, électrophone, transistor entrent dans le dictionnaire des teenagers.

 C'est le temps des yéyés.

 On appelle les idoles par leur prénom : Johnny, Sylvie, Sheila, Eddy, Françoise, Clo-clo et Momo qui danse le twist avec la génération de Salut les copains

 Un peu plus tard, il donnera la réplique à la dernière coqueluche italienne Gigliola Cinquetti, qui vient de remporter l'Eurovision avec Non ho l'età. Il enregistre avec elle L'Italiano.

 

 Nous sommes en 1968, le pasteur Martin Lther King est assassiné à Memphis (Tenessee), la ville du rock'n'roll. En France, le "grand chambardement" du mois de mai paralyse le pays.

 1969 : cette année "érotique" selon Gainbourg sera riche en évènements : les premiers pas de l'homme sur la Lune, le festival de Woodstock, la séparation des Beatles et l'ouverture du Café de la gare de Romain Bouteille, où va naître artistiquement un grand bonhomme, Coluche. Les étudiants ont trouvé la plage sous les pavés.

 Voici venu le temps des guitares, des pétards, de la pilule, de la libération des femmes, des cheveux longs et des voyages psychédéliques.

 Mais Maurice est déjà atteint par le mal du chômeur. Il stagne, végète et broie du noir.

 C'est la fin.

 

Les souvenirs de Maurice Chevalier : Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 3

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Les souvenirs de ...

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin