Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 03:53

iacoca.jpg 





"Ma carrière s’est partagée en 80% de management et 20% de communication.

Aujourd’hui si je pouvais la recommencer, j’inverserais les facteurs. Je passerai 80% de mon temps à communiquer."

Iacocca est un homme de communication, il le doit de son père, souvenir :  2 règles :

Un : pour échapper aux banquiers ne jamais lancer une affaire à gros capital. Il crée une échoppe de hot-dog (investissement : un grill et 3 tabourets).

Deux : coller aux attentes du marché. La crise de 29 est aux portes, qu’importe quelles que soient les privations, personne ne peut se passer de manger. Avec ses économies la crise passée, papa Iacocca, achète un cinéma. Habile les temps heureux consomme plus de rêve que de pain.

Aussitôt il invente la promo décalée. Il annonce que les 10 gamins qui auront le visage le plus sale gagneront une place gratuite, c’est l’émeute. Lee raconte que quand il annonça triomphalement à son père qu’il était 12ème sur 900, ce dernier lui répliqua : "Pourquoi n’es- tu pas premier ?"

Notre éducation se joue aussi sur 2 ou 3 phrases sans pitié.

La règle de 3 de Lee :
réfléchir c’est bien, agir c’est mieux, mais la clef de l’action est la communication.

La budd Company décide d’inventer une voiture. La firme propose son prototype à son plus gros client, American Motors. Après un mois d’études et de tests, c’est le refus. Résignée, la Budd fait le tour de ses contacts et connaît la même fin de non recevoir. L’ultime RV est avec Lee, il fait le tour de l’engin, s’assoit aux commandes et achète sur le champs, au grand dam de son entourage. Pour couper court aux réticences de ses services, il dit simplement : nous l’appellerons Mustang.

En quelques minutes il vient de décrocher un billet pour la légende.

La mustang portée par le souffle kennedien des nouvelles frontières sera la conquérante de l’impossible. Ultime défi, Lee lance son modèle à un petit prix. Il en vendra 417474 la 1ère année et fera 1.1 milliard de dollars de profit. Virée parce qu’il fait de l’ombre à son patron, il débarque chez Chrysler ou c’est la déroute. Il taille dans le vif "une entreprise où les secrétaires bâillent est gangrénée", licenciement de plus de la moitié des effectifs et de 90% des cadres supérieurs, pour faire avaler la mutilation, le boss s’ampute de son salaire. Il percevra la 1ère année un franc symbolique. Le ton est donné, aux syndicats, il ne fait pas plus de fleurs : "Vous avez jusqu’à demain matin pour décider : réduire vos revenus ou être chômeur". "Nous sommes dans  la merde, soyons pragmatique".

L’Amérique entière se sent solidaire. La première bataille est passée. Le général Chrysler engage sa seconde étape héroïque contre les banques. « Donnez moi les moyens de faire trembler Ford et général Motors." Et tous les financiers cèdent oubliant leur méfiance légendaire. Reste l’ultime engagement, celui de la pub. Nouvel eurêka, il défendra lui-même sa cause sur les écrans. "Si vous trouvez une meilleure voiture moins chère ailleurs, achetez-la."

Trois ans plus tard, Chrysler réembauchera 90000 de ses salariés.

Iacocca est sacré héros national. "
Une entreprise, affirme Lee, doit être considérée comme une armée, une équipe de football, ou l’église catholique. Chacun doit connaître sa position; tous les trimestres, je demande à mes principaux cadres leurs objectifs pour les 3 mois à venir et leurs actions pour les atteindre. Lorsqu’ils m’ont répondu, je leur propose de me poser à leur tour la même question. "

La jeunesse d’un homme est celle de ses idées.
Lee est le plus japonais des américains, il pense à 10 ans au lieu de prévoir à 3 mois. L’automobile est un art de prévision. Le moindre modèle coûte 5 milliards de francs et 5 ans à inventer et construire. Le sort de l’entreprise se joue là.

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans Le coach du jour...

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin