Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2022 3 22 /06 /juin /2022 16:25
"Le Supplément" du 22 Juin

"Les souvenirs de Gilles Jacob. Florilège :

Je me souviens de "Souriez, vous êtes filmés !"

Je me souviens de : "Des pâtes, des pâtes, oui mais des Panzani."

Je me souviens de : "Ah ! Vous avez souri, ne dites pas non, vous avez souri !"

Je me souviens de la mer Mé-Mé-Mé-diterranée, ohé, ohé...

Je me souviens de  : " Y a pas marqué la Poste !"

Je me souviens de "22 v'là les flics"

Je me souviens d'Yvonne de Carlo qui aurait été la plus belle fille de monde si Rita Hayworth...

Je me souviens de l'eau de Botot, du Synthol, du bleu de méthylène, des inhalations à l'eucalyptus, de la Boldoflorine, je me souviens du mercurochrome, de la Spasmosédine, du Schoum, de l'Hepatoum, de l'huile Goménolée, des petites pilules Carter...

Je me souviens de la Jouvence de l'Abbé Soury.

Je me souviens que ma grand-mère serrait fort entre ses genoux le moulin à café qui devait broyer les grains et dont la manivelle souvent renâclait.

Je me souviens que Claude Laydu était plus connu pour Bonne nuit, les petits, que pour son rôle dans Le journal d'un curé de campagne.

Je me souviens de Ton thé t'a-t-il ôté ta toux ?

Je me souviens que des paysans m'avaient dit : "Et ta soeur, elle bat le beurre ?"

Moi qui venait de la ville, je répondais : "Est-ce que je te demande si ta grand-mère fait du vélo ?"

Je me souviens du chanteur Pierre Dudan et d'un de ses grands succès :

On prend l'café au lait au lit,

Avec des gâteaux, et des croissants chauds,

On prend l'café, au lait au lit,

C'que ça peut être bon, nom de nom  !

Je me souviens de : "Reviens Léon, j'ai les mêmes à la maison."

Je me souviens d'être allé écouter Montand à l'Empire, av de Wagram. Il chantait

Dans les plaines du Far West, quand vient la nuit,

Les cow-boys près du bivouac sont réunis.

Je me souviens de :

Un jeune homme venait de se pendre

Dans la forêt de Saint-Germain

Pour une jeune fille au cour tendre,

Qui avait refusé sa main...

Je me souviens que si j'avais voulu que ma mère s'inquiète moins de ce qui aurait pu nous arriver, je ne serai jamais sorti de la maison.

Je me souviens que, le jour de l'assassinat de JF Kennedy, les Américains pleuraient dans la rue.

Je me souviens de :

Encore un carreau de cassé,

V'là le vitrier qui passe...

Encore un carreau de cassé,

V'là le vitrier passé.

Je me souviens des deux tours du World Trade Center.

Je me souviens de : "Avec Sabena, vous y seriez déjà !"

Je me souviens de : "T'occupe pas du chapeau de la gamine !"

Je me souviens de : "File dans ta chambre !"

Je me souviens d'un soir d'hiver où ma mère me confie à une de ses amies. On mange pendant que mes parents sont au théâtre puis Ida s'allonge sur mon lit. Tu ne trouves pas qu'il fait chaud ? Puis elle caresse la joue et me dit : "Tu as la peau douce comme une fille."J'étais bien trop occupé à ne rien laisser paraître de mon trouble pour lui répondre.

Je me souviens de :

"Mon père m'a donné un mari,

Mon Dieu, quel homme, quel petit homme !

Mon père m'a donné un mari,

Mon Dieu, quel homme, qu'il est petit !

Je me souviens de "Perrier, c'est fou !"

Je me souviens du Grand Echiquier, je me souviens de La Piste aux étoiles. Je me souviens de La Séquence du spectateur et des Dossiers de l'écran.

Je me souviens de :

Papa, maman, belle-maman, bébé,

Tous ont de belles chaussures,

Papa, maman, belle-maman, bébé,

Tous vont se chausser chez André-é-é !

Je me souviens de Lady Di et du tunnel du pont de l'Alma.

Je me souviens d'avoir joué au jeu des sept familles, au nain jaune, au jacquet, à la bataille, au mistigri, à la belote, au bridge, à la carpette, au gin rami, au 421...

Je me souviens d'un mot qui, entre nous, revenait tout le temps : "T'as pas intérêt !"

Je me souviens de "Loup y es-tu ?"

Je me souviens de : "Pouce ! Je joue plus..."

Je me souviens que Maurice Clavel avait quitté brusquement un plateau de télévision en s'écriant : "Messieurs les censeurs, bonsoir !"

Je me souviens de l'huile de foie de morue, de la Vitascorbine, des cocktails de sels minéraux, du Ginseng, des capsules d'Oméga 3, je me souviens des Rockstar Energy Drinks;

Je me souviens de : "Atout, ratatout et dix de der !"

Je me souviens du refrain de Mon ami la rose :

Pourtant j'étais très belle

Oui j'étais très belle

Des fleurs de ton jardin.

Je me souviens de Myriam Szabo sur les affiches de "J'enlève le haut". j'ai oublié comment s'en sortait le publicitaire pour "J'enlève le bas" quelques semaines plus tard.

Je me souviens qu'en 64 la présentatrice du JT Noëlle Noblecourt, a été virée pour avoir montré ses genoux à l'antenne.

 Un peu plus tard, quand mes parents revinrent, Ida avait laissé un message pour ma mère. Sur la lettre étaient tracés deux mots d'une grande écriture alanguie : mission accomplie.

Je me souviens de : "Qu'est-ce que t'as foutu pendant tout c'temps-là ?"

Je me souviens du temps où quand on disait : "Bonjour, ça va ?", on répondait : "On fait aller."

Je me souviens de Chapeau melon et bottes de cuir.

Je me souviens qu'il fallait moins de deux minutes à Sylvana Mangano pour qu'un homme tombe amoureux d'elle.

Je me souviens de Julio Iglesias et de Paolo Conte : "Chips, chips, du-du-du-du..."

Je me souviens de : "Votre argent m'intéresse."

Je me souviens du fin mot de l'histoire.

Je me souviens de Boby Lapointe :

El-le s'appelait Françoi-se,

Mais on l'appelait Framboi-se,

Une idée de l'adjudant,

Qu'en avait très peu pourtant,

Des idées...

Ah ! la la quelle avanie...

Avanie et Framboi-se

Sont les mamelles du destin.

Je me souviens de Françoise Dorléac.

Je me souviens du temps où, chez le coiffeur, on vous accueillait par ces mots : "C'est pour les cheveux ou pour la barbe ?"

Je me souviens de :

Je suis tombé par terre,

C'est la faute à Voltaire,

Le nez dans le ruisseau,

C'est la faute à Rousseau...

Je me souviens du temps où on disait les Ritals, les Rosbifs, les Ruskofs, les Amerloque, les Fridolins, les Polaks, les Japs, les Espingouins. Je me souviens qu'on disait "Parigot, tête de veau."

Je me souviens que le jour où Gainsbourg avait brûlé avec son briquet un billet de 500 francs à l'émission Sept sur sept, j'étais justement allé chercher de l'argent à la banque.

Je me souviens de "Vous payez comment ?"

Je me souviens que Barbara s'appelait Monique Andrée Serf. Dans Camille redouble, Yolande Moreau et Michel Vuillermoz chantent, de Barbara, Une petite cantate - Si, mi, la, ré, sol, do, fa - et nous sommes en larmes.

Je me souviens que le slogan de Bibendum était autrefois : "Le pneu Michelin boit l'obstacle."

Je me souviens des dimanches à la campagne. "Chéri, il faut y aller si tu veux éviter les bouchons."

Je me souviens qu'ils avaient des costards cintrés achetés chez Renoma et des Weston aux pieds. Dutronc chantait :

J'ai pas peur des petits minets

Qui mangent leur ronron au Drugstore.

Je me souviens de : "Mais ça c'était avant."

Je me souviens que je trépignais quand ma mère me demandait de ranger mes affaires : je ne me rendais pas compte que c'était le bon temps.

Coupez, merci, c'est tout pour aujourd'hui."

Partager cet article
Repost0
Published by Régis IGLESIAS - dans L'Almanach

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin